Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes légèrement positives à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes légèrement positives à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent légèrement positives mercredi à mi-séance, après des résultats qui vont dans les deux sens, tandis que Wall Street devrait ouvrir en hausse après deux jours de fermeture exceptionnelle en raison du passage de l'ouragan Sandy.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,21% à 3.466,48 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,55% alors qu'à Londres, le FTSE cède 0,09%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,18%.

Les investisseurs restent sur la défensive avant l'indice PMI de Chicago cet après-midi, puis les chiffres officiels de l'emploi prévus vendredi. Ils attendent aussi de pouvoir mesurer un peu mieux les conséquences économiques de l'ouragan.

"L'ouragan aura un impact sur l'économie américaine et pourrait renforcer le sentiment que la Réserve fédérale va continuer à assouplir sa politique monétaire", estime Ayako Sera, économiste chez Sumitomo Trust and Banking.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,34% à 0,56%.

Mais les investisseurs ont été surtout absorbés par les résultats. Jusqu'à présent, environ 56% des sociétés ayant publié en Europe ont fait mieux que prévu, selon les données de Thomson Reuters Starmine et de nombreux analystes ont abaissé leurs estimations pour le quatrième trimestre.

ArcelorMittal (-4,7%) essuie la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, après avoir publié une perte nette, liée au ralentissement en Chine et en Europe, et avoir proposé de sabrer son dividende 2013 afin de donner la priorité à la réduction de son endettement.

En revanche, les compagnies aériennes flambent après des résultats meilleurs que prévu.

Air France-KLM gagne 8,4%, plus forte hausse du Stoxx 600, après de bonnes surprises au niveau de ses résultats trimestriels, tandis que Lufthansa, qui va accélérer la réduction de ses coûts et qui a publié un bénéfice d'exploitation alors que le marché attendait une perte, s'adjuge 7,25%.

Total s'adjuge 1,4%, parmi les plus fortes hausses du CAC 40, après des résultats en nette hausse grâce à la forte progression des marges de raffinage.

Les futures sur Bund allemands ont légèrement réduit leurs pertes après une adjudication allemande de dette à 30 ans qui a attiré une forte demande.

L'euro rebondit sur ses plus bas de la semaine, au-dessus de 1,30 dollar, profitant de la bonne orientation de l'ensemble des actifs à risque, en attendant la réouverture de New York.

Les traders continuent de penser que la monnaie unique ne sortira pas de sa fourchette de 1,28/1,32 dollar constatée depuis mi-septembre tant qu'il n'y aura pas d'avancée concrète dans la gestion de la crise de la dette en zone euro, notamment une demande d'aide de l'Espagne.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, ne voit aucune raison de solliciter de toute urgence une aide internationale pour redresser les finances publiques, a dit mercredi à Reuters une source gouvernementale à Madrid.

Le Brent repasse au-dessus de 109,50 dollars le baril, soutenu par la faiblesse du dollar et en attendant de mesurer les dégâts causés par le cyclone sur la côté est des Etats-Unis, qui représente près d'un quart de la consommation totale de combustibles du pays.

"On pourrait avoir un retour rapide de l'offre, mais la demande sera plus lente à revenir", souligne Tony Nunan, gérant de fonds chez Mitsubishi.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...