Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes en hausse à la clôture, exceptée Londres

Marché : Les Bourses européennes en hausse à la clôture, exceptée Londres

Marché : Les Bourses européennes en hausse à la clôture, exceptée LondresMarché : Les Bourses européennes en hausse à la clôture, exceptée Londres

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mardi, à l'exception de Londres, et signent une quatrième séance consécutive dans le vert à la faveur d'un regain d'appétit pour le risque.

L'accélération de la transition politique au Royaume-Uni après les incertitudes liées au vote en faveur du Brexit, les anticipations de nouvelles mesures de stimulation monétaire et de nouveaux plus hauts records en séance à Wall Street alimentent le retour de la confiance.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,57% (66,85 points) à 4.331,38 points, au plus haut depuis le vote en faveur du Brexit le 23 juin.

À Francfort, le Dax prend 1,33%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 1,14% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,74%.

A Londres en revanche, le FTSE termine sur une note stable (-0,03%), freiné par le raffermissement de la livre sterling, dont la dépréciation depuis le vote britannique lui avait au contraire permis d'enregistrer de meilleures performances que les autres grands indices européens.

La livre sterling poursuit son rebond face au dollar, à un pic d'une semaine aux alentours de 1,3240 dollar, au lendemain de la désignation de Theresa May au poste de Premier ministre en Grande-Bretagne, qui écarte au moins provisoirement le risque d'une période d'incertitude politique prolongée à Londres.

A la clôture des marchés européens, Wall Street évolue en hausse, le S&P-500 et le Dow Jones ayant atteint de nouveaux plus hauts records en séance tandis que le Nasdaq a effacé ses pertes par rapport au début de l'année.

Le secteur automobile mène la tendance en Europe avec une hausse de 3,76% dans le sillage de Daimler, qui s'adjuge 4,40%. Le constructeur allemand dit avoir observé au deuxième trimestre une hausse de son bénéfice d'exploitation et il a confirmé sa prévision d'une légère croissance du bénéfice d'exploitation ajusté annuel.

PSA brille également et signe la plus forte hausse du CAC avec une progression de 6,49% malgré une stagnation de ses ventes mondiales au premier semestre, la performance solide du constructeur en Europe compensant une chute des ventes en Chine.

Le secteur bancaire affiche la deuxième plus forte hausse sectorielle (3,33%), emmené par les banques italiennes.

Rome doit adopter d'ici août un décret permettant de leur accorder une garantie d'Etat pour leur permettre de se débarrasser de leurs créances douteuses, selon une source au fait du dossier.

Le rendement à 10 ans des obligations d'Etat italiennes s'est détendu et son écart avec celui des obligations d'Etat allemandes de même échéance est revenu à un plus bas en près de trois semaines après avoir atteint un pic de 4 mois et demi à la fin juin.

Le yen est en net recul avec le retour de l'appétit pour le risque et les anticipations de nouvelles mesures de soutien à l'activité au Japon après le succès électoral du Premier ministre nippon Shinzo Abe ce week-end.

Le dollar a bondi de 1,7% contre la devise japonaise à 104,51 yens, au plus haut depuis le 24 juin. La devise américaine est toutefois en léger repli (-0,14%) par rapport au panier des devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis.

Le pétrole rebondit nettement à la faveur d'une correction technique et de l'affaibissment du dollar. L'échéance de septembre sur le Brent de mer du Nord gagne 1,37 dollar (+2,94%) à 47,61 dollars le baril. Le contrat sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,22 dollar, soit 2,73%, à 45,97 dollars le baril.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...