Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes avancent à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes avancent à la mi-séance

Marché : Les Bourses européennes avancent à la mi-séanceMarché : Les Bourses européennes avancent à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont basculé dans le vert mardi à la mi-séance, Londres moins franchement que les autres en raison du recul des cours des matières premières et de la vigueur de la livre sterling à deux jours d'un référendum indécis en Grande-Bretagne sur l'appartenance à l'Union européenne.

Les investisseurs restent ainsi sur l'impression générale des derniers jours quant à une victoire probable du camp du maintien dans l'UE jeudi, même si les volumes de transaction se réduisent, signe d'une certaine prudence alors que les instituts de sondages prédisent un résultat serré.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,77% (33,56 points) à 4.374,32 points vers 10h25 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,56% mais, à Londres, le FTSE limite son avance de 0,07%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,50% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,90%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse alors que Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale, pourrait donner, lors de son audition par le Congrès mardi et mercredi, de nouvelles indications quant au calendrier du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis et à l'état de santé de l'économie américaine.

Facteur de soutien à la tendance en Europe, le sentiment des investisseurs allemands s'est nettement redressé en juin, montrent les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut ZEW.

La Cour constitutionnelle allemande n'a en outre pas remis en cause les "opérations monétaires sur titres" (OMT) de la Banque centrale européenne, ce qui écarte a priori toute menace imminente sur le vaste programme de rachats d'actifs de la BCE.

Sur sa lancée de la veille, le secteur bancaire (+1,25%) est le plus dynamique en Europe alors que celui des ressources de base (-0,66%) est le seul à évoluer clairement dans le rouge avec la baisse des cours des matières premières.

Contre la tendance, Kion, fabricant allemand de chariots élévateurs, chute de 3,80%, plus fort recul de l'indice Stoxx 600, après avoir annoncé le rachat de Dematic, spécialiste de l'automatisation logistique, dans le cadre d'une opération valorisant ce dernier à 3,25 milliards de dollars (2,87 milliards d'euros).

Sur le marché des changes, la livre sterling continue de se raffermir et a touché un plus haut depuis le 4 janvier face au dollar, à 1,4788 dollar, en raison de sondages donnant à nouveau l'avantage au camp du "Remain" en Grande-Bretagne.

Autre signe apparent de la confiance des investisseurs quant à l'issue de la consultation de jeudi en Grande-Bretagne, la Banque d'Angleterre a déclaré que la demande avait été très faible de la part des institutions financières britanniques pour ses opérations exceptionnelles de refinancement destinées à contrer un éventuel assèchement de liquidités.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...