Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes accentuent leurs gains à mi-séance

Marché : Les Bourses européennes accentuent leurs gains à mi-séance

Marché : Les Bourses européennes accentuent leurs gains à mi-séanceMarché : Les Bourses européennes accentuent leurs gains à mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes accentuaient leurs gains vendredi à mi-séance, à l'exception de Londres, repassée dans le rouge, soutenues par le rebond des secteurs automobile et financiers après des propos jugés rassurants sur les banques italiennes du gouverneur de la Banque d'Italie Ignaco Visco.

L'attention des investisseurs est aussi suspendue au rapport sur l'emploi aux Etats-Unis cet après-midi, qui sera publié à 12h30 GMT. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 175.000 créations d'emplois.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,91% à 4.155,18 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,2% mais à Londres, le FTSE perd 0,07%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,43% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 1,03%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 0,2% avant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

Certains indices s'apprêtent toutefois à subir leur plus forte baisse hebdomadaire en cinq mois, toujours sous le coup de l'incertitude provoquée par le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

"Le marché actions est encore assez nerveux et je m'attends à ce que nous nous dirigions vers un point bas. Les inquiétudes vis-à-vis du Brexit sont relativement bien intégrées dans les cours, ce qui fait que la question qui se pose est de savoir combien de temps nous allons souffrir avant d'avoir un répit. Il faut probablement attendre encore un petit peu", dit Gerhard Schwarz, responsable de la stratégie chez Baader Bank.

"Cela dépendra aussi du rebond des banques dans la mesure où le risque systémique inquiète et les risques de crédit en Italie pèsent sur le secteur."

Les valeurs bancaires figurent parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe, avec un gain de 2,9%, tirées vers le haut par les banques italiennes dont l'indice fait un bond en avant de plus de 7%.

Les créances douteuses ne représentent pas une urgence pour l'ensemble du système bancaire italien, mais un soutien public au secteur s'avère nécessaire, a dit Ignazio Visco, gouverneur de la Banque d'Italie.

Le secteur automobile (+2,97%) soutient la cote après avoir perdu plus de 13,5% depuis le référendum sur le Brexit il y a deux semaines.

Aux valeurs, l'opérateur télécoms TDC s'adjuge plus de 9% à Copenhague après la publication d'une information du quotidien financier Borsen selon laquelle le fonds Apollo envisage une éventuelle OPA sur la société.

Sur le marché des changes, la livre sterling reprend un peu de couleurs, à 1,2930 dollar, mais reste un peu plus d'un cent au-dessus de son plus bas niveau en 31 ans, à 1,2798, touché mercredi. Le dollar en revanche s'affaiblit un peu face à un panier de devises de référence en attendant les chiffres de l'emploi mais il reste orienté en hausse sur la semaine.

Le pétrole rebondit d'environ 0,7-0,8% après avoir touché ses plus bas en deux mois lors de la précédente séance, en chute de 5%, à la suite de l'annonce d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis moins importante que prévu.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...