Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les banques espagnoles se préparent à des moments difficiles

Marché : Les banques espagnoles se préparent à des moments difficiles

Marché : Les banques espagnoles se préparent à des moments difficilesMarché : Les banques espagnoles se préparent à des moments difficiles

MADRID (Reuters) - Baisse des profits et des dividendes dans un environnement réglementaire plus rigoureux: tel est le contexte auquel les banques espagnoles seront confrontées dans la perspective d'une supervision européenne unique en 2014 et pour éviter que ne se reproduisent les onéreux renflouements de l'an passé.

La Banque d'Espagne a exhorté jeudi les banques à plafonner les dividendes en numéraire à 25% des bénéfices et à être prudentes vis-à-vis des dividendes payés en titres.

Un peu auparavant, la banque centrale avait demandé aux établissements de crédit de calculer le coût de la suppression des taux d'intérêt minimums sur les prêts hypothécaires, une mesure favorable aux propriétaires, mais qui pourrait coûter cher aux banques.

"Les nouvelles directives sur les dividendes sont source de plus d'incertitude dans un secteur qui enregistre déjà un degré élevé d'insécurité alors même que le volume des provisions supplémentaires que les banques devront constituer reste inconnu", a dit une source bancaire.

Le ministre de l'Economie Luis de Guindos estime que les banques devront sans doute constituer une dizaine de milliards d'euros de provisions de plus pour couvrir des pertes éventuelles sur des prêts refinancés et recherche deux milliards d'euros de fonds propres supplémentaires une fois l'examen terminé.

Cela s'ajouterait aux plus de 80 milliards d'euros provisionnés l'an passé, qui avaient obligé certains établissements à passer le dividende ou à lever des capitaux en Bourse et obligé Madrid à solliciter 42 milliards d'euros de l'Union européenne pour recapitaliser les plus affaiblis.

Ces mesures, si elles ont en partie rétabli la confiance, n'ont pas pour l'heure relancé le crédit bancaire aux entreprises et aux ménages, alors même que le pourcentage de créances douteuses ou irrécouvrables continue d'augmenter.

Selon la source bancaire, la Banque d'Espagne veut que les banques locales soient totalement assainies et bien capitalisées avant des tests de résistance européens qui seront pratiqués l'an prochain.

Julien Toyer, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...