Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les banques chinoises soumises à des tests de résistance

Marché : Les banques chinoises soumises à des tests de résistance

Marché : Les banques chinoises soumises à des tests de résistanceMarché : Les banques chinoises soumises à des tests de résistance

SHANGHAI (Reuters) - La commission de régulation bancaire de Chine (CBRC) va procéder à des tests de résistance au niveau régional et national, les banques ayant vu leurs créances douteuses augmenter fortement l'an dernier, rapporte vendredi le Shanghai Securities News.

"Tous les bureaux et toutes les directions doivent organiser des tests de résistance des organisations bancaires institutionnelles (...) afin d'analyser l'impact des situations défavorables de certaines banques et du système bancaire et d'exhorter les institutions financières à élaborer des plans d'urgence", souligne la commission dans un document adressé en mars aux établissements de crédit et repris par le journal.

Le ratio de prêts en défaut de paiement ou en passe de l'être (NPL) a atteint 1% fin 2013 dans le système bancaire chinois, ce qui est une proportion sans précédent depuis deux ans, selon les chiffres communiqués en février par la CBRC.

Un défaut de paiement sur le marché obligataire local et deux produits d'investissement du financement parallèle ("shadow banking") ayant frôlé le défaut cette année ont mis en lumière les tensions croissantes dans le secteur financier chinois.

"Les banques devraient examiner l'état des risques dans les régions clés, se focaliser sur certaines industries et sur les gros clients", note le journal qui cite un document de la CBRC.

Le secteur bancaire chinois subit les retombées d'une phase de crédit facile favorisé par les dirigeants politiques chinois dans le but d'amortir l'impact de la crise financière de 2008.

La CBRC recommande également aux banques de réduire leurs émissions de prêts aux véhicules de financement des collectivités locales (LGFV) et aux secteurs en surcapacité de production, y compris les secteurs de l'immobilier et du négoce d'acier.

La directive alerte également les banques sur les dangers de dissimuler l'ampleur de leur portefeuille de créances douteuses en offrant de nouveaux crédits aux emprunteurs en difficulté pour rembourser leurs prêts existants qui arrivent à échéance.

Le rapport ne donne aucun détail sur la façon dont ces tests seront conduits, ou même si la CBRC mènera des tests individuels ou sur le secteur en général au niveau régional et national.

"Tout dépendra des détails et ce qu'ils vont tester exactement", dit May Yan, analyste du secteur bancaire chinois chez Barclays Capital à Hong Kong.

"Ils mènent des tests sur le marché immobilier depuis des années et les banques reviennent toutes en disant que même si les prix immobiliers chutaient de 30%, cela aurait un impact très limité sur la qualité des actifs et les résultats. Mais ce n'est pas forcément vrai car il y a des effets indirects."

(Fayen Wong, Gabriel Wildau et Lu Jianxin, Jean-Philippe Lefief et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...