Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Léger reflux du chômage en France en catégorie A en novembre

Marché : Léger reflux du chômage en France en catégorie A en novembre

Marché : Léger reflux du chômage en France en catégorie A en novembreMarché : Léger reflux du chômage en France en catégorie A en novembre

PARIS (Reuters) - Le chômage a diminué le mois dernier en France, mais pas suffisamment pour annuler les effets de la forte hausse d'octobre qui l'avait porté à des records, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail.

De plus, la baisse de novembre n'a profité qu'aux demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) et n'a pas concerné les seniors.

Le nombre de demandeurs de catégorie A a ainsi diminué de 0,4%, à 3.574,800. Quinze mille ont quitté les listes de Pôle emploi le mois dernier, alors qu'en octobre ils avaient été 42.000, un plus haut depuis début 2013, à les rejoindre.

Sur un an, leur nombre affiche une hausse de 2,5%.

En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi a encore progressé de 0,1% en novembre à 5.442.500 (5.743.600 en incluant les départements d'Outre-mer), soit 6.700 de plus qu'un mois plus tôt.

Novembre a été marqué par une reprise du mouvement de baisse, interrompu en octobre, chez les moins de 25 ans (-1,1% sur le mois en catégorie A). Le chômage a également reflué chez les 25-49 ans (-0,5%) mais a poursuivi sa hausse chez les 50 ans et plus (+0,2%).

Sur un an, le nombre des demandeurs d'emploi les plus âgés augmente de 8,4%, alors que celui des jeunes diminue de 4,5%. Celui des 25-49 ans s'accroît de 2,1%.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, progresse de 0,4% sur le mois et de 9,7% sur un an. Leur part dans le nombre total de chômeurs est en hausse de 0,2 point à 45,0% et l'ancienneté moyenne de leur inscription s'allonge de deux jours, à 570.

Les entrées à Pôle emploi, qui avaient augmenté de 5,1% en octobre, régressent de 1,4%.

Dans le même temps, l'évolution des sorties est restée positive (+0,4% après +3,3%).

Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle emploi en métropole s'est accru de 1,4% sur un mois et de 10% sur un an, le mouvement de hausse étant surtout tiré par les emplois temporaires (1 à 6 mois) et occasionnels (moins d'un mois).

(Yann Le Guernigou, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...