Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le trading obligataire a pesé sur le bénéfice de Crédit Suisse

Marché : Le trading obligataire a pesé sur le bénéfice de Crédit Suisse

Marché : Le trading obligataire a pesé sur le bénéfice de Crédit SuisseMarché : Le trading obligataire a pesé sur le bénéfice de Crédit Suisse

par Katharina Bart

ZURICH (Reuters) - Crédit Suisse, la deuxième banque helvétique, a annoncé mercredi une baisse de plus d'un tiers du bénéfice net au premier trimestre, conséquence d'une chute des revenus tiré du trading obligataire.

Le bénéfice net ressort à 859 millions de francs suisses (706 millions d'euros), à comparer au consensus Reuters qui le donnait à 1,155 milliard, contre 1,30 milliard un an auparavant.

Le département américain de la Justice enquête depuis 2011 sur le Crédit Suisse et son concurrent UBS a reconnu avoir aidé ses clients américains à échapper au fisc.

Le Crédit suisse précise dans un communiqué qu'il reste attaché à résoudre le contentieux avec le fisc américain et qu'il a constitué une réserve supplémentaire de 107 millions de francs pour frais juridiques durant le premier trimestre.

"Notre intention est toujours de pouvoir dégager des rendements en espèces pour nos actionnaires, égaux ou supérieurs aux niveaux de 2013", déclare le directeur général Brady Dougan dans un communiqué.

De fait, la banque compte verser un dividende annuel qui soit au moins au niveau de celui de 2013, soit 0,70 franc.

Crédit Suisse n'est pas la seule banque à souffrir d'une baisse des revenus tirés du taux fixe, dans un contexte de durcissement réglementaire, mais elle a choisi une solution différente de sa concurrente UBS, qui renonce à une bonne partie de son trading obligataire pour se recentrer presque exclusivement sur la banque privée.

Crédit Suisse conserve l'activité de banque d'investissement, tout en se désengageant des domaines les plus risqués qui mobilisent de grosses quantités de capital.

La banque réduit aussi les dépenses. Elle les a diminuées de 3,4 milliards de francs et vise 4,5 milliards d'ici la fin 2015.

Le revenu tiré du trading obligataire a diminué de 20% sur l'année, tandis que le bénéfice imposable de l'activité banque d'investissement a chuté de 27% à 1,124 milliard de francs.

"Les faibles résultats de Crédit Suisse ne présagent pas grand chose de bon pour les autres banques européennes", observe Rainer Skierka, analyste de la banque J.Safra-Sarasin.

L'action perd 2,7% à 27,09 francs en début de matinée en Bourse de Zurich.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...