Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le taux de chômage à 9,7% au 1er trimestre, 10,1% avec les Dom

Marché : Le taux de chômage à 9,7% au 1er trimestre, 10,1% avec les Dom

Marché : Le taux de chômage à 9,7% au 1er trimestre, 10,1% avec les DomMarché : Le taux de chômage à 9,7% au 1er trimestre, 10,1% avec les Dom

PARIS (Reuters) - Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est resté stable au premier trimestre, à 9,7% en France métropolitaine et 10,1% avec les départements d'outre-mer, selon les chiffres publiés jeudi par l'Insee.

Le taux de chômage a ainsi baissé de 0,2 point sur un an.

Les chiffres du quatrième trimestre 2013 ont été révisés en baisse de 0,1 point, à 9,7% pour la France métropolitaine contre 9,9% lors des trois trimestres précédents, et 10,1% avec les départements d'outre-mer, après 10,3% pendant trois trimestres.

Cette baisse fin 2013 était la première depuis 2011.

Calculé selon la méthode BIT, le nombre de chômeurs atteignait 2.779.000 au premier trimestre en France métropolitaine, en hausse de 23.000 par rapport à fin 2013.

Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi n'a quant à lui pas marqué de baisse ces derniers mois et la hausse s'est même accélérée en avril.

Selon le ministère du Travail, on comptait fin avril un nouveau record de 3.364.100 personnes en catégorie A (sans aucune activité). Et l'Unedic, gestionnaire de l'assurance chômage, prévoit que ce nombre continuera d'augmenter cette année et l'an prochain.

Selon l'Insee, le taux d'emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans a augmenté de 0,1 point au premier trimestre pour atteindre 64,3%, en hausse de 0,4 point sur un an.

Le taux d'emploi des 50-64 ans a augmenté de 0,4 point sur le trimestre et de 0,9 point sur un an, tandis que celui des 15-24 ans a augmenté de 0,1 point sur le trimestre (+0,2 sur un an) et celui des 25-49 ans est resté stable (+0,2 sur un an).

Le taux d'activité des 15-64 ans a augmenté de 0,2 point, à 71,3%, en hausse de 0,3 point sur un an.

L'Insee souligne que parmi les personnes inactives, selon la définition du BIT, 1,4 million souhaitent un emploi sans être comptées comme étant au chômage.

Ce "halo" autour du chômage augmente de 55.000 personnes sur le trimestre et de 101.000 sur un an.

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé mardi que 45.000 emplois d'avenir supplémentaires seraient programmés pour cette année, portant le total à 95.000, pour contribuer à lutter contre la hausse continue du chômage.

La France va par ailleurs recevoir 620 millions d'euros de fonds européens pour lutter contre le chômage des jeunes.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...