Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le Qatar va racheter Balmain pour plus de 460 millions d'euros

Marché : Le Qatar va racheter Balmain pour plus de 460 millions d'euros

Marché : Le Qatar va racheter Balmain pour plus de 460 millions d'eurosMarché : Le Qatar va racheter Balmain pour plus de 460 millions d'euros

par Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Le fonds qatari Mayhoola s'apprête à racheter la maison de couture Balmain pour plus de 460 millions d'euros et l'opération pourrait être annoncée dès mercredi, ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier.

Balmain, qui avait frôlé la faillite en 2004, est devenu l'une des plus belles "success stories" de la mode française sous la houlette de son ancien dirigeant Alain Hivelin et de ses deux derniers directeurs artistiques, Christophe Decarnin de 2006 à 2011 puis Olivier Rousteing, devenu le plus jeune designer de l'industrie à l'âge de 25 ans.

Les propriétaires de Balmain, héritières d'Alain Hivelin, se sont entendues avec Mayhoola pour que ce dernier finance l'expansion internationale de la maison et le développement d'accessoires.

La marque, qui compte moins de 10 boutiques dans le monde, est essentiellement vendue chez des distributeurs et a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 130 millions d'euros en 2015, en croissance de 25%, une performance dans un environnement de faible croissance pour le secteur du luxe.

Emmanuel Diemoz, directeur général, devrait garder son poste pour le moment, tandis que son président Jean-François Dehecq devrait quitter le sien.

La transaction devrait valoriser Balmain à environ 14 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda), en ligne avec les multiples de Prada et Jimmy Choo, ont précisé les sources.

Balmain et Mayhoola se sont refusés à tout commentaire.

Mayhoola, un des véhicules d'investissement de la famille royale du Qatar, est propriétaire depuis 2012 de Valentino, qu'il entend mettre en Bourse en 2017. Il détient aussi une participation majoritaire dans le tailleur italien Pal Zileri et la marque anglaise Anya Hindmarch.

Les négociations pour le rachat de Balmain par le Qatar avaient été révélées en avril par Les Echos.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...