Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le FMI déconseille à l'Allemagne l'excès d'austérité budgétaire

Marché : Le FMI déconseille à l'Allemagne l'excès d'austérité budgétaire

Marché : Le FMI déconseille à l'Allemagne l'excès d'austérité budgétaireMarché : Le FMI déconseille à l'Allemagne l'excès d'austérité budgétaire

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne ne doit pas adopter des objectifs trop ambitieux en matière d'assainissement de ses finances publiques car elle risquerait de fragiliser la croissance de la première économie européenne, dont dépend celle de l'ensemble de la zone euro, a averti mardi le Fonds monétaire international (FMI).

Dans sa revue annuelle de l'économie allemande, le FMI maintient sa perspective d'une croissance de 0,3% cette année et salue le léger assouplissement de la politique budgétaire décidé par Berlin afin de soutenir la demande intérieure.

Il ajoute toutefois que des politiques budgétaires pro-actives "seraient nécessaires" dans le cas où les perspectives de croissance viendraient à se détériorer.

"La politique macroéconomique doit désormais apporter un soutien approprié à la croissance allemande au vu des risques importants à la baisse", insiste l'organisation internationale.

Pour le FMI, Berlin doit se préparer à invoquer la clause suspensive du "frein à la dette" - l'engagement constitutionnel à contenir son déficit structurel sous le seuil de 0,35% du PIB - dans le cas d'un choc économique.

Lundi, le Fonds avait dressé un constat comparable pour la France en jugeant nécessaire de "ralentir quelque peu" le rythme de consolidation budgétaire pour soutenir une reprise encore "incertaine".

Pour l'Allemagne, "les perspectives pour le reste de 2013 et pour l'an prochain sont fortement liées à une reprise progressive dans le reste de la zone euro et à une réduction marquée des incertitudes", estime-t-il mardi.

La croissance de la première économie européenne devrait atteindre 1,3% en 2014, précise-t-il.

Le FMI rappelle que si l'Allemagne a tenu bon au début de la crise de la dette de la zone euro, elle a toutefois frôlé la récession au début de l'année.

Par ailleurs, le FMI reconnaît que le système bancaire allemand est désormais plus stable même si l'évolution en cours de la régulation l'expose encore à certaines faiblesses.

Berlin doit également poursuivre les réformes, en améliorant la productivité du secteur des services par exemple, afin d'augmenter son potentiel de croissance et de réduire sa dépendance aux exportations, conseille le FMI.

Gernot Heller, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...