Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le finlandais UPM va supprimer 550 emplois, y compris en France

Marché : Le finlandais UPM va supprimer 550 emplois, y compris en France

tradingsat

HELSINKI (Reuters) - Le finlandais UPM-Kymmene va réduire sa production de papier dans quatre usines en Europe et supprimer 550 emplois en raison de la baisse de la demande liée au développement de l'information sur internet, a annoncé le groupe jeudi.

Le premier fabricant mondial de papier graphique va fermer définitivement l'une de ses deux lignes de production de papier sur son site de Chapelle Darblay à Grand-Couronne (Seine-Maritime), ainsi que des installations à Shotton, au Royaume-Uni, et Jamsa et Kaukas, en Finlande.

En Bourse d'Helsinki, l'annonce profite au titre UPM qui a pris près de 5% dans les premiers échanges et progressait encore de près de 3% vers 16h00 GMT.

UPM veut réaliser 150 millions d'euros d'économies de coûts par an d'ici fin 2015, pour partie en fermant 800.000 tonnes de capacité de production de papier pour magazines et journaux. Le secteur papetier, en surcapacité en Europe, avait une capacité de production de 10 millions de tonnes par an en 2013.

UPM et son grand concurrent Stora Enso ferment des papeteries depuis des années pour tenter de préserver leur rentabilité, dans un contexte de baisse de la consommation de papier en Europe de plus de 20% depuis 2008.

Ces nouvelles fermetures d'usines interviennent alors qu'UPM a annoncé le mois dernier avoir atteint de façon anticipée son précédent objectif de réduction de coût de 200 millions d'euros.

"Nous avons réussi le redressement (de l'activité papier en Europe) au cours de 2014. Néanmoins, la faiblesse des marges opérationnelles actuelles est inacceptable et l'environnement économique ne promet pas d'être porteur en 2015", déclare le directeur général d'UPM, Jussi Pesonen, dans un communiqué.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la marge opérationnelle de l'activité papier du groupe a été de 3,8%.

Malgré ses efforts pour se tourner vers des produits plus rentables comme la pâte d'eucalyptus et les matériaux d'étiquetage, UPM tire encore plus de la moitié de son chiffre d'affaires de son activité de papier graphique en Europe.

(Jussi Rosendahl, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten et Patrick Vignal)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...