Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le Dow Jones a été plombé par P&G et AT&T

Marché : Le Dow Jones a été plombé par P&G et AT&T

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US ne sont allés 'nulle part' en ce mercredi avec un score nul et vierge pour le 'S&P', une progression symbolique du Nasdaq (+0,01%) et une correction de -0,35% du Dow Jones, plombé par les -6,6% de Procter & Gamble et -5% d'AT&T (malgré les +3,8% de Boeing et les +3% d'Alcoa).

La statistique du jour était décevante (chute de -5,7% des commandes de biens durables pour le mois de mars aux Etats-Unis contre -2,8% attendu), tout comme le PMI manufacturier la veille... mais c'est du pain béni pour des marchés qui ne montent que grâce aux mauvaises nouvelles, lesquelles ancrent la conviction que la FED va poursuivre sa politique d'injection de liquidités 'à pleine vapeur' au moins jusqu'à la fin de l'année 2013.

En ce qui concerne le 'flash krach' de 19H08 à Wall Street mardi, il se confirme que ce sont bien des programme de 'high frequency trading' asservis à des logiciels de décryptage et d'interprétation automatisée de l'actualité sous toutes ses formes (des 'super-google' en temps réel) qui ont déclenché des dizaines de milliers d'ordres de vente et 'fait s'évaporer' la liquidité des carnets d'ordres en quelques secondes.

Aucune opération initiée lors du 'flash krach' n'a été passée 'par la main de l'homme', la quasi totalité de la liquidité a été expurgée par des programmes réagi
f6f
ssant aveuglément au stimulus du 'tweet' pirate.

Les premiers ordres de vente ont été émis avant même qu'oeil humain n'ait eu le temps de finir de le lire le texte (et encore moins d'en contrôler l'autenticité).
Heureusement qu'Associated Press n'a mis que 4 minutes à démentir avoir émis ce 'fake' revendiqué par un 'hacker' se prétendant membre d'un groupe Syrien... ce qui semble invérifiable.

En revanche, impossible de nier la volonté de nuire et une bonne connaissance du degré d'automatisation des échanges à Wall Street à partir des 'sources' de type agences de presse et presse/TV.

Le 'S&P' a longtemps figuré en hausse (jusque vers 1.583) dans le sillage de Yum Brand +7%, Broadcom +6,4%, Microsoft +3,8%, Garmin +2%, Dell et Yahoo +1,5%.

Le Nasdaq-100 (-0,05%) a pâti de la chute des 'biotech' avec Amgen -6,9%, Celgene -6,1%, Gilead -5,1%, Eli Lilly -4%, Alexion -2,7%.
Les autres replis ont affecté Cognizant -4,7%, Juniper -9,6%, Cisco -2,5%.

Les trimestriels publiés après la clôture ont déçu les opérateurs: Qualcomm chutait de -5,6% en 'after hour' après +1% en séance et
Zynga (angry birds) plongeait de -10% (après +5% en séance): les deux entreprises ont revu à la baisse leurs prévisions pour 2013, Zynga notamment abaisse son objectif de vente de 258 à 230Mns$ au 2ème trimestre.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...