Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le dossier grec éclipse l'emploi américain

Marché : Le dossier grec éclipse l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours préoccupés par la décision grecque de reporter ses remboursements au FMI à la fin du mois, les marchés n'ont guère réagi au rapport sur l'emploi américain, qui pourrait conforter l'hypothèse d'une hausse de taux de la Fed cet automne.

Athènes plonge ainsi de 5%, loin devant Milan (-1,8%), Zurich (-1,2%), Francfort, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne (-0,8%), Paris (-0,7%), Madrid (-0,6%) et Londres (-0,5%). A New York, le Dow Jones et le Nasdaq grappillent autour de 0,1%.

'Techniquement, c'est vrai que la Grèce disposait de cette possibilité', reconnaît Stan Shamu, stratège chez IG, soulignant toutefois que 'cette décision survient alors qu'Athènes avait rejeté les propositions libellées par ses créanciers, les jugeant trop contraignantes'.

'Clairement, il y a toujours un long chemin à parcourir pour un accord entre la Grèce et ses créanciers, et l'optimisme de certains sur l'avancée des négociations semble donc un peu infondé', ajoute le professionnel des marchés.

Cette actualité tend à éclipser le rapport sur l'emploi américain, marqué par des créations de postes non agricoles supérieures au consensus (280.000 contre 225.000), mais aussi par une hausse du taux de chômage à 5,5%, alors qu'il était attendu stable à 5,4%.

Natixis explique cette remontée du taux de chômage par une hausse du taux de participation, ce qu'il considère comme une bonne nouvelle car elle laisse penser que les chômeurs qui étaient jusqu'ici découragés reviennent sur le marché de l'emploi.

'Un rapport à ce point positif devrait tout de même renforcer la confiance des membres de la Fed dans le redressement de l'économie à court terme', ajoute la banque française, qui table donc toujours sur un premier relèvement des taux d'intérêt en septembre.

De ce côté de l'Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance d'une réduction du déficit commercial de la France à trois milliards d'euros en avril, tandis que les commandes à l'industrie en Allemagne ont signé une progression de 1,4%, plus sensible que prévu.

Sur le plan des valeurs, Vodafone dévisse de 2% à Londres : l'opérateur télécoms a confirmé des rumeurs faisant état de discussions informelles avec Liberty Global, mais a rejeté toute idée de fusion entre les deux groupes.

Tesco perd 1%, alors que le groupe de distribution britannique envisagerait de se séparer de ses activités en Corée du Sud, une opération qui pourrait représenter plus de cinq milliards de dollars, d'après des sources de presse.

A Paris, Legrand (+0,4%) et Schneider Electric (+0,5%) surperforment le CAC40, aidés par des relèvements de recommandation chez UBS sur les titres des deux équipementiers électriques, à 'achat' et à 'neutre' respectivement.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...