Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le distributeur britannique Morrisons confirme son redressement

Marché : Le distributeur britannique Morrisons confirme son redressement

Marché : Le britannique Morrisons renoue avec une hausse des bénéficesMarché : Le britannique Morrisons renoue avec une hausse des bénéfices

LONDRES (Reuters) - Morrisons, numéro quatre de la grande distribution en Grande-Bretagne, a fait état jeudi de la première hausse de son bénéfice semestriel en quatre ans et d'un troisième trimestre consécutif de croissance de ses ventes courantes, des éléments confirmant le redressement de l'enseigne.

Le groupe a en outre revu en hausse son objectif de réduction de coûts d'un milliard de livres d'ici la fin de l'exercice 2016-2017 et précisé que les deux milliards de livres de trésorerie prévus seraient atteints avec six mois d'avance.

A la Bourse de Londres, le titre Morrisons gagnait 7,75% vers 09h50 GMT à 208,6 pence, la plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600, entraînant dans son sillage ses concurrents Tesco (+3,3%), le numéro un du marché, et Sainsbury (+1,9%), le numéro deux.

La troisième place dans le secteur de la distribution en Grande-Bretagne est occupée par Asda, filiale du géant américain Wal-Mart.

L'indice regroupant les principales valeurs européennes du secteur de la distribution était quant à lui peu changé (+0,07%), tiré vers le bas par les actions Next (-5,5%) et Hennes & Mauritz (H&M, -3,2%), après le point fait par les deux entreprises sur leur activité.,

Morrisons, basé à Bradford, dans le nord de l'Angleterre, a précisé avoir dégagé sur les 26 semaines au 31 juillet un bénéfice imposable avant coûts de restructuration en hausse de 11% de 157 millions de livres (185 millions d'euros). Un résultat supérieur au consensus des analystes financiers, qui le donnait à 150 millions.

L'ENDETTEMENT BAISSE PLUS VITE QUE PRÉVU

Les ventes dans les magasins ouverts depuis au moins un an ont, hors essence, ont augmenté de 2,0% sur le deuxième trimestre après +0,7% au premier.

"Nous restons en bonne voie pour parvenir à une amélioration aussi bien de nos résultats que des retours aux actionnaires", a déclaré Andrew Higginson, le président du groupe.

David Potts, un ancien dirigeant de Tesco nommé directeur général de Morrisons en mars 2015, a réussi à inverser la tendance qui voyait l'enseigne perdre des clients au bénéfice des distributeurs à bas coûts allemands Aldi et Lidl.

Depuis son arrivée, Morrisons a baissé ses prix, amélioré la qualité et la disponibilité de ses produits et a étoffé son service clientèle.

Il a également remis à plat la stratégie du groupe dans le commerce en ligne en renégociant des accords avec Ocado et Amazon.

L'endettement net de Morrisons a été réduit de 477 millions de livres sur le premier semestre de l'exercice, à 1,27 milliard, un montant inférieur à l'objectif que s'était fixé le groupe pour la fin de l'année.

L'enseigne a enfin relevé son acompte sur dividende de 5,3%, à 1,58 pence.

(James Davey, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...