Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le déficit commercial britannique avec l'UE à un niveau record

Marché : Le déficit commercial britannique avec l'UE à un niveau record

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Le déficit commercial marchand de la Grande-Bretagne a diminué en janvier mais celui vis-à-vis de l'Union européenne (UE) a atteint un niveau sans précédent.

Le déficit total s'est réduit à 3,459 milliards de livres (4,442 milliards d'euros) en janvier contre 3,699 milliards en décembre, a annoncé vendredi l'Office national de la statistique (ONS).

Le déficit commercial marchand a diminué à 10,289 milliards de livres contre 10,450 milliards en décembre, ce qui est conforme aux prévisions des économistes.

Le déficit commercial marchand avec l'UE a atteint 8,090 milliards de livres contre 7,428 milliards en décembre.

Le solde commercial vis-à-vis de l'UE est particulièrement suivi car certains investisseurs craignent des retombées néfastes si la Grande-Bretagne décide de quitter les Vingt-Huit par référendum le 23 juin prochain.

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE PROGRESSE EN JANVIER

9 mars - La production industrielle a repris sa croissance en janvier après un net repli en décembre, grâce notamment à un redémarrage plus fort que prévu du secteur manufacturier.

La production industrielle a augmenté de 0,3% sur un mois après un repli de 1,1% en décembre, montrent les chiffres publiés mercredi l'institut national de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 0,5% en janvier.

Par rapport à janvier 2015, la production industrielle a augmenté de 0,2%.

La production manufacturière a augmenté de 0,7%, sa première progression depuis quatre mois, après un recul de 0,3% en décembre. Les économistes s'attendaient à un progression plus faible, de 0,2%.

La production industrielle reste inférieure de 10,2% à son point culminant du début 2008, en prenant pour base les trois mois à fin janvier, tandis que la production manufacturière fléchit de 6,4%.

La production pétrolière et gazière de la Mer du Nord a diminué de 6,3% sur le mois, sa plus forte baisse depuis juin 2014, ce qui s'explique peut-être par le mauvais temps, dit l'ONS.

Tableau: [nU8N11S019]

(Service économique)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...