Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le débat budgétaire américain soutien l'euro

Marché : Le débat budgétaire américain soutien l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes ce midi, la monnaie unique européenne reprenait de justesse la barre des 1,35 dollar ce midi. Après la “non-décision” de la Fed, l'attention des opérateurs se focalise maintenant sur le énième épisode du psychodrame budgétaire américain, qui pourrait couper les financements de l'Etat fédéral. L'euro gagnait ainsi 0,25% à 1,3506 dollar ce midi.

En revanche, il consolidait de 0,17% face au yen à 133,05 yens l'euro, tout en restant pratiquement stable contre le sterling (à 0,8426) et le franc suisse (à 1,2300).

Après le maintien inattendu de ses programmes de rachats d'actifs par la Fed la semaine dernière, et en l'absence d'indicateurs macroéconomiques majeurs qui permettraient de se faire une idée plus précise des intentions de la banque centrale américaine, les opérateurs se rabattent sur les discussions budgétaires américaines. Une fois encore, c'est le niveau du plafond de la dette fédérale, fixée de manière nominale, qui pose problème. Le Trésor semble à court d'expédients et étant donné le plafond actuel, l'Etat fédéral américain pourrait “fermer” des services le mois prochain faute de ressources financières.

'Les marchés restent toujours perturbés par les incertitudes quant au calendrier du programme quantitatif américain mais également par le nouvel épisode de joutes budgétaires au Congrès', résume Saxo Banque. 'Le fait que Républicains et Démocrates semblent, pour l'instant, réticents à faire toute concession contribue à rendre les investisseurs quelque peu nerveux', ajoutent les professionnels, précisant que 'le Congrès doit impérativement voter des crédits pour éviter une fermeture partielle des services fédéraux à la fin de l'exercice 2013, le 30 septembre'.

“Faute de quoi, le Trésor américain ne pourra pas financer les activités du gouvernement au dernier trimestre”, confirme RTFX.

Société Générale souligne que les investisseurs s'inquiètent notamment du 'jusqu'au-boutisme' de certains parlementaires proches du mouvement du 'Tea Party', qui entendent priver de financement le système de santé mis en place par l'administration Obama, 'l'Obamacare'.

Jack Lew, secrétaire au Trésor, a aussi déclaré que la confiance des investisseurs (dans la gestion de l'Etat fédéral) pourrait être écornée 'plus durement qu'elle ne devrait l'être' par ce débat budgétaire.

Rappelons cependant que ce plafond a déjà suscité bien des psychodrames parlementaires par le passé, mais qu'il a toujours été relevé, fut-ce in extremis. Barclays Bourse rappelle d'ailleurs,qu''hier, Moody's a qualifié d'événements de court terme l'éventuelle impasse sur le relèvement du plafond de la dette aux Etats-Unis ou la possible fermeture de certaines administrations'. L'agence considère que la notation des Etats-Unis n'est pas en danger et que le plafond de la dette finira, comme par le passé, par être relevé.

En attendant les nouveaux développements du débat budgétaire sur Capitol Hill, à Washington, les cambistes suivront de près cet après-midi à 14h30 les commandes de biens durables pour août, puis à 16h00 les ventes de logements neufs pour ce même mois, attendues respectivement en repli de 0,1% et en hausse à 425.000.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...