Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le climat des affaires reste stable en janvier en France

Marché : Le climat des affaires reste stable en janvier en France

Marché : Le climat des affaires de nouveau stable en janvier en FranceMarché : Le climat des affaires de nouveau stable en janvier en France

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires est resté stable en France au mois de janvier pour le deuxième mois consécutif, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

L'indicateur global, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité, est ressorti à 94 comme en décembre et en novembre. Il reste nettement en deçà de sa moyenne de long terme, qui se situe à 100.

Par secteurs, celui de l'industrie est resté stable, à 99, soit le même niveau qu'en décembre et en novembre.

Celui des services est lui aussi resté stable, à 92, le chiffre de décembre ayant été abaissé d'un point par rapport à l'estimation publiée le mois dernier.

L'indicateur du bâtiment a reculé d'un point, à 88.

Dans les autres secteurs, l'indicateur du commerce de détail a gagné huit points à 103. L'indicateur du commerce de gros s'est établi à 94 contre 96 en novembre, le dernier mois mesuré.

L'indicateur de retournement de la conjoncture pour l'ensemble des secteurs reste dans la zone favorable, indique l'Insee.

Dans l'industrie manufacturière, les industriels interrogés font état d'une légère baisse de leurs carnets de commandes globaux et d'une stabilité de leurs carnets de commandes étrangers. L'indicateur de retournement progresse et se situe dans la zone indiquant une conjoncture favorable.

Selon l'enquête trimestrielle dans l'industrie publiée parallèlement par l'Insee, les chefs d'entreprise considèrent que les tensions sur l'appareil de production sont un peu plus relâchées qu'au troisième trimestre.

Le taux d'utilisation des capacités de production baisse légèrement, à 80,4% contre 80,7% au troisième trimestre. Il est inférieur à son niveau moyen depuis le troisième trimestre 2008.

La demande globale adressée à l'industrie manufacturière est en léger retrait par rapport au troisième trimestre et se situe à un niveau inférieur à sa moyenne de long terme. La demande étrangère progresse quant à elle et repasse au-dessus de sa moyenne de long terme.

Les chefs d'entreprise sont plus pessimistes pour les trois prochains mois sur la demande globale et plus optimistes sur la demande étrangère.

Ils déclarent que le rythme des suppressions d'emplois dans l'industrie a été légèrement plus rapide qu'au trimestre précédent et ils considèrent que les effectifs devraient continuer à baisser dans les prochains mois.

Les industriels estiment que leur compétitivité s'est améliorée au quatrième trimestre sur l'ensemble des marchés. Les perspectives générales d'exportation s'améliorent fortement, le solde correspondant se situant à un niveau supérieur à sa moyenne de longue période.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...