Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le climat des affaires en Allemagne s'améliore

Marché : Le climat des affaires en Allemagne s'améliore

Marché : Le climat des affaires en Allemagne s'amélioreMarché : Le climat des affaires en Allemagne s'améliore

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne a atteint en février un pic de sept mois, confirmant le bon début d'année enregistré par la première économie d'Europe dans la foulée d'une croissance robuste à la fin 2014, montre l'enquête mensuelle de l'institut Ifo publiée lundi.

L'indice Ifo, calculé sur la base d'une enquête auprès d'environ 7.000 entreprises, s'est établi à 106,8 sur le mois en cours, son niveau le plus élevé depuis juillet, contre 106,7 en janvier.

Ce chiffre est toutefois inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters qui anticipaient en moyenne 107,7.

"La confiance des entreprises allemandes suggère que l'économie a prolongé la nouvelle dynamique enregistrée au quatrième trimestre 2014 sur la nouvelle année", souligne Carsten Brzeski, économiste chez ING.

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne a crû de 0,7% sur les trois derniers mois de 2014 à la faveur d'une forte demande intérieure, qui devrait rester robuste au vu des chiffres historiquement bas du chômage, de la solidité du moral des ménages, de la baisse des prix et de l'augmentation des salaires.

Mais pour l'économiste de l'Ifo, Klaus Wohlrabe, il sera difficile de renouveler au premier trimestre 2015 la performance enregistrée sur la période octobre-décembre 2014.

Le gouvernement allemand prévoit une croissance de 1,5% du PIB cette année, après 1,6% en 2014, la faiblesse de l'euro et l'effondrement des cours pétroliers étant susceptibles de doper l'économie.

Pour Jennifer McKeown, économiste chez Capital Economics, la modeste hausse de l'indice Ifo suggère que "la faiblesse de l'euro n'a pas encore eu de vrai effet positif sur les entreprises allemandes et que les espoirs placés dans le programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne sont attenués par les craintes sur la Grèce".

Le sous-indice des conditions actuelles de l'enquête de l'Ifo est ressorti à 111,3 en février, après 111,7 en janvier, tandis que celui des anticipations est revenu à 102,5 contre 102,0 le mois dernier.

L'enquête de l'Ifo montre des améliorations dans le secteur manufacturier et celui des ventes au détail, tandis que le sentiment dans la construction et le commerce de gros s'est dégradé.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...