Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le chinois Anbang laisse Starwood Hotels à Marriott

Marché : Le chinois Anbang laisse Starwood Hotels à Marriott

tradingsat

(Reuters) - Le groupe chinois Anbang Insurance Group a renoncé à présenter une offre ferme pour acquérir Starwood Hotels & Resorts Worldwide, laissant la voie libre à Marriott International pour prendre le contrôle du propriétaire des chaînes Sheraton et Westin.

Marriott s'était entendu avec Starwood en novembre pour créer le numéro un mondial de l'hôtellerie mais Anbang a surenchéri à la mi-mars, contraignant Marriott à relever son prix. Le chinois avait de nouveau fait part de son intention d'améliorer son offre, à 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) au total, mais il s'est finalement abstenu à la surprise générale.

"Avec ses marques internationales de premier plan, qui répondaient à beaucoup de nos critères d'acquisition, y compris la capacité à générer des rendements réguliers et de long terme, Starwood représentait une opportunité intéressante pour nous", a déclaré le conglomérat chinois dans un communiqué.

"Mais après diverses considérations, le consortium a décidé de ne pas donner suite", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Starwood et Marriott n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat.

L'information faisait reculer l'action Starwood de 4,4% à 79,80 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, Marriott régressant de son côté de 4,9% à 67,68 dollars.

Le 26 mars, Anbang, associé aux fonds de capital-investissement J.C. Flowers & Co et Primavera Capital, avait proposé à Starwood une nouvelle offre à 82,75 dollars en cash, ce que le groupe américain a confirmé deux jours plus tard.

La précédente offre de Marriott, en numéraire et en actions, avait été dévoilée le 21 mars et elle équivaut à environ 75 dollars par action aux cours de Bourse actuels.

Les actionnaires de Starwood se prononceront en principe le 8 avril sur l'offre de Marriott, qui doit donner naissance à un géant mondial de l'hôtellerie avec plus de 5.700 chambres.

Le magazine financier chinois Caixin avait rapporté il y a quelques jours que le régulateur national de l'assurance, secteur d'activité officiel d'Anbang, opposerait probablement son veto à l'opération car le groupe se serait retrouvé avec plus de 15% de ses actifs à l'étranger, ce qu'interdit la réglementation chinoise.

Un accord d'acquisition de Starwood par un groupe chinois aurait aussi été examiné de près par le comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS), une commission qui réunit des représentants de plusieurs agences fédérales américaines et qui a déjà fait capoter des projets de fusions-acquisitions de grande ampleur.

Le rachat de Starwood aurait été la plus importante acquisition jamais effectuée par un groupe chinois aux Etats-Unis.

(Greg Roumeliotis in New York, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...