Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le chausseur Jimmy Choo s'introduit en Bourse

Marché : Le chausseur Jimmy Choo s'introduit en Bourse

tradingsat

par Astrid Wendlandt et Freya Berry

PARIS/LONDRES (Reuters) - Le chausseur de luxe anglais Jimmy Choo a annoncé mardi sa prochaine cotation à la Bourse de Londres, une opération qui pourrait valoriser l'entreprise chérie des tapis rouges à environ 700 millions de livres (900 millions d'euros).

La marque, propriété du fonds JAB Luxury et connue pour ses escarpins aux talons vertigineux, popularisés par l'actrice Sarah Jessica Parker dans la série "Sex and the City", entend passer à une nouvelle étape de sa croissance en développant notamment son réseau de boutiques en Asie.

Elle entend profiter aussi du dynamisme du marché de la chaussure haut de gamme, devenue véritable accessoire de mode. Ce marché jouit d'une des plus solides croissances du secteur du luxe, avec une hausse estimée par le cabinet Bain & Co aux environs de 10% par an entre 2008 et 2013, contre une progression moyenne de 5% pour l'industrie du luxe.

Le marché profite aussi du développement des chaussures masculines et d'une attention accrue de la part des grands distributeurs qui développent, à l'image de Harrods à Londres, de luxueux espaces dédiés à cet univers.

Avec 10 boutiques en Chine aujourd'hui, Jimmy Choo estime être sous-représentée dans le pays et entend y ouvrir au moins 30 magasins à moyen terme. Le chasseur souhaite aussi se développer, via des distributeurs tiers, en Amérique latine et en Europe de l'Est.

Jimmy Choo, qui détient 120 boutiques en propre, a dégagé en 2013 un chiffre d'affaires de 282 millions de livres, en progression de 15,8%, porté par des ouvertures de magasins. En données constantes, sa croissance a été de 7,1%.

Au premier semestre 2014, elle a atteint 9,4% à taux de change constants mais a été limitée à 2,2% à magasins comparables, en raison d'un important programme de rénovation de boutiques.

Son Ebitda (excédent brut d'exploitation) ajusté est ressorti à 46,9 millions en 2013, en hausse de 1,7%, soit une marge de 16,6% sur le chiffre d'affaires.

CESSION DE TITRES

L'opération, qui devrait intervenir dans le courant du mois d'octobre, se fera par la cession d'une partie des titres de JAB Luxury, fonds de la richissime famille allemande Reimann, propriétaire de 11% de Reckitt Benckiser et du groupe de cosmétiques Coty, dont une partie a été cotée à New York l'an dernier.

JAB Luxury entend mettre sur le marché au moins 25% du capital de l'entreprise, qui pourrait être valorisée à environ 700 millions d'euros, soit 12 fois un Ebitda de 60 millions de livres estimé pour 2015 (pour une moyenne de 10-11 fois pour le secteur).

Il s'agira de la première introduction en Bourse dans le secteur du luxe depuis celle de Moncler à Milan, fin 2013, et viendra ajouter un troisième nom pour le secteur à la Bourse de Londres, aux côtés de Burberry et Mulberry.

Cette opération interviendra cependant dans un marché du luxe devenu nettement moins porteur, marqué par un ralentissement en Chine, une forte baisse des achats des touristes russes et une demande locale atone en Europe.

Jimmy Choo avait été rachetée par JAB Luxury en 2011 pour plus de 635 millions de livres au fonds TowerBrook Capital.

La marque a été créée dans les années 1990 par Jimmy Choo, un bottier malais installé dans l'East End de Londres, en tandem avec la créatrice Tamara Mellon.

(Avec Pascale Denis pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...