Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le CAC40 s'en tire très bien avec un repli de -0,5%

Marché : Le CAC40 s'en tire très bien avec un repli de -0,5%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une fois n'est pas coutume, Wall Street double se pertes après la clôture des places européennes avec un 'S&P' qui lâche -1,2% à 18H (contre -0,65% vers 17H35) ou un Nasdaq qui chute de -1,35%.
Et que dire du Russel-2000 qui décroche de -2,2% ou du 'Dow Transport' qui plonge de -2,6%.

Le CAC40 s'en tire donc très bien avec un repli contenu à -0,5% (c'est même inespéré) et le même constat vaut pour l'Euro-Stoxx50 qui ne s'effrite que de -0,33%... grâce aux titres défensifs Glaxo et Sanofi (le même qui soutenu le CAC40 à bout de bras).

Mais les variations des indices boursiers passe au second plan alors qu'il n'est plus question ce soir que du krach de l'or et de l'argent (-8,5% sur l'once d'or à 1.375$, -11% sur l'argent à 23,2$): il s'agit de la plus spectaculaire chute en une seule séance depuis 1983, la plus forte chute mensuelle depuis les -16,5% d'octobre 2008.

Le plus remarquable, c'est que pas un spécialiste n'est capable d'expliquer un tel 'sell off' qui impacte l'ensemble des matières premières: aucune annonce, aucune statistique, aucun relèvement des 'marges' n'apporte d'éclairage technique ou fondamental.

Reste l'étude Goldman Sachs recommandant de vendre le métal précieux la semaine dernière parce que l'inflation reste contenue et que la croissance devrait revenir, ce que les chiffres du jour démentent.

Les signaux de ralentissement économiques se multiplient en Asie comme aux Etats Unis avec aujourd'hui la chute de l'indice 'Empire State'.

Selon la dernière enquête de la Réserve fédérale de New York, l'activité manufacturière dans l'Etat de New York - ressort à 3,1 ce mois-ci contre 9,2 en mars.
Ce chiffre tombe quelques heures seulement après des statistiques officielles chinoises qui font état d'une contraction du rythme de la croissance à 7,7% au 1er trimestre 2013 contre 8% anticipé.
'Non seulement le PIB est ressorti en-deçà des prévisions mais la production industrielle a également raté le consensus', souligne Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

La publication du Beige Book pourrait fournir quelques arguments aux colombes du FOMC pour demander plus', ajoute RTFX pour qui 'le rapport de la Fed devrait confirmer un tassement de l'activité'.

Il complétera la panoplie d'indicateurs publiés mardi: les prix à la consommation, mises en chantier de logements, production industrielle.

En Europe, l'actualité économique s'annonce pauvre, essentiellement marquée par la publication de l'enquête ZEW, mardi.

En outre, de nombreuses sociétés américaines et européennes doivent publier leurs résultats.
'Les deux secteurs les plus représentés seront les technologiques et banques', précise Aurel BGC. 'Certaines sociétés, comme Coca-Cola ou Johnson & Johnson, fourniront des indications précieuses sur les ventes dans les pays émergents, notamment en Chine', ajoutent les spécialistes.

Citigroup gagne +2,5% cet après-midi après avoir publié un profit de 1,29$ (+30% par rapport à janveir 2012) nettement supérieur aux estimations.

Sur le front des valeurs françaises, Accor, en queue de peloton sur le CAC, recule de 4,25% à 25,5 euros, après un sévère abaissement de recommandation de Crédit Suisse, de 'surperformance' à 'sous-performance'.
Arcelor-Mittal, plombé par la chute des matières premières, dévisse de -3,5%, Michelin et Schneider de -3%, Technip de -3%, Renault plonge de -4,35%, Vallourec et Publicis s'effondrent de -4,6 à -5,2%.

Archos, spécialiste des tablettes sous Android, lâche 2,4% à 2,4 euros, après avoir annoncé un chiffre d'affaires de 26,5 millions d'euros pour le 1er trimestre 2013 contre 42,2 millions d'euros au 1er trimestre 2012.
Le titre Sanofi joue à fond son rôle de valeur refuge avec un gain de +3% à 82E... nouveau record historique absolu.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...