Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le bénéfice de la Bundesbank stagne, hausse des provisions

Marché : Le bénéfice de la Bundesbank stagne, hausse des provisions

Marché : Le bénéfice de la Bundesbank stagne, hausse des provisionsMarché : Le bénéfice de la Bundesbank stagne, hausse des provisions

FRANCFORT (Reuters) - La Bundesbank a annoncé mardi avoir dégagé un bénéfice peu changé en 2012, moitié moins que ce qu'escomptait le gouvernement allemand, la banque centrale ayant mis davantage de côté pour se protéger de la crise de la dette dans la zone euro.

La Buba ne cache pas son désaccord avec les mesures prises par la Banque centrale européenne pour aider le secteur bancaire, par exemple en acceptant des actifs faiblement notés en contrepartie de liquidités, ce qui l'expose à des pertes potentiellement plus importantes en cas de défaut d'une banque.

Dans cette optique, la Bundesbank a accru ses réserves pour risques de 6,7 milliards d'euros à 14,4 milliards, si bien que ses bénéfices transférés au gouvernement se sont montés à 664 millions d'euros contre 643 millions en 2011.

Le gouvernement fédéral escomptait 1,5 milliard d'euros.

"En dépit d'un revenu des intérêts en hausse significative, le bénéfice est pratiquement stable du fait d'une nouvelle forte augmentation des provisions pour risques", explique Jens Weidmann, le président de la banque centrale, dans un communiqué.

Le gouvernement transférera la quasi-totalité de la somme à la Grèce en vertu d'un accord conclu en novembre par les ministres des Finances de la zone euro et le Fonds monétaire international, qui prévoit qu'Athènes récupère les bénéfices du portefeuille d'obligations grecques de l'Eurosystème.

Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances, avait indiqué que le montant à verser pour l'Allemagne serait de l'ordre de 600 millions d'euros.

La Bundesbank n'a pas précisé quelle proportion de ses 11 milliards d'euros de revenus des intérêts - sa plus importante source de profit - était due aux obligations grecques qu'elle a dans son portefeuille.

Eva Kühnen et Paul Carrel, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...