Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La zone euro pèse sur la croissance et l'inflation espagnoles

Marché : La zone euro pèse sur la croissance et l'inflation espagnoles

Marché : La zone euro pèse sur la croissance et l'inflation espagnolesMarché : La zone euro pèse sur la croissance et l'inflation espagnoles

MADRID (Reuters) - L'économie espagnole a connu sur la période juillet-septembre un cinquième trimestre de croissance d'affilée mais le rythme a fléchi et les prix de détail ont pareillement diminué, ce qui pourrait laisser penser que la reprise économique du pays perd de son allant.

Le PIB de l'Espagne a augmenté de 0,5% au troisième trimestre, d'un trimestre sur l'autre, selon les données provisoires publiées jeudi par l'Institut national de la statistique (INE).

Cette variation est conforme au consensus des économistes mais elle est inférieure à la croissance de 0,6% observée au deuxième trimestre.

Annuellement, la croissance du PIB a été de 1,6% contre 1,3% au deuxième trimestre (1,2% en première estimation). Là encore, la variation est conforme aux attentes des économistes.

Les prix de détail ont par ailleurs diminué pour le quatrième mois consécutif en octobre, de 0,1% en glissement annuel, a encore annoncé l'INE.

En données harmonisées, les prix de détail ont reculé encore plus, de 0,2%.

Soutenue par des exportations solides et une meilleure demande intérieure, l'économie espagnole se redresse après une série d'allers-retours en récession pendant près de six ans à la suite d'un krach immobilier survenu en 2008.

Mais la dégradation de la conjoncture économique de ses principaux partenaires commerciaux de la zone euro remet cette reprise en question.

"Malgré l'accélération notable de la croissance, la dynamique de l'inflation reste très discrète. Nous n'avons pas eu de dynamique économique structurelle forte pour stimuler les prix, conséquence de la faiblesse du marché de l'emploi", commente Silvio Peruzzo, économiste de Nomura.

Le taux de chômage de l'Espagne est le deuxième de l'Union européenne, à 23,7% au troisième trimestre. Il ne tomberait pas au-dessous des 20% avant des années.

(Paul Day, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...