Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La volatilité devrait augmenter en 2016 (Pictet WM)

Marché : La volatilité devrait augmenter en 2016 (Pictet WM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans une note publiée courant décembre, Christophe Donay, responsable de l'allocation d'actifs et de la recherche économique chez Pictet Wealth Management, pense que la volatilité sur les marchés financiers augmentera en 2016.

Selon le professionnel, la croissance mondiale devrait être dénuée de momentum l'année prochaine. Elle serait de 3,3%, en très légère accélération par rapport à 2015, avec des taux d'environ 2,3% aux Etats-Unis, 1,8% en zone euro et 6,7% en Chine.

'Pour contrer les forces déflationnistes, les principales banques centrales veilleront à ne pas freiner la croissance et à préserver l'effet de richesse créé à travers leurs assouplissements quantitatifs (QE). Les politiques monétaires demeureront néanmoins désynchronisées, hétérogènes et non coopératives', estime Christophe Donay.

Concernant les Etats-Unis, il ne prévoit que deux hausses de taux de 25 points de base en 2016, et avec ce resserrement, une hausse des rendements des obligations souveraines, avec le Bund et le Trésor américain à 10 ans atteignant respectivement 0,8% et 2,7% d'ici fin 2016.

'A l'opposé de la Fed, la BCE vient de porter ses taux davantage en territoire négatif et de prolonger son programme de QE; et elle pourrait bien assouplir encore davantage sa politique monétaire', estime le gérant.

La divergence de politiques monétaires continuera selon lui de soutenir le dollar en 2016, mais la hausse du billet vert serait sans doute volatile et limitée, compte tenu de la forte progression enregistrée en 2015.

Compte tenu des incertitudes et des déséquilibres découlant des divergences de politique monétaire, Christophe Donay pense que la volatilité des marchés augmentera en 2016, ce qui 'nécessitera une allocation tactique active, s'adaptant aux évolutions de marché'.

'Une telle approche et la sélection des titres joueront un rôle déterminant, les prévisions de rendement étant faibles avec une approche buy-and-hold', prévient le gérant, qui prévoit une rentabilité nominale pour 2016 proche de ses attentes à long terme, soit environ 4% pour un portefeuille équilibré.

En l'absence de momentum économique et de retournement des prévisions de profits, il lui paraît improbable d'assister à une expansion des valorisations des marchés actions dans les économies développées, celles-ci évoluant en zone d'excès. 'A des fins de protection des portefeuilles contre les chocs, les obligations souveraines core restent attrayantes', ajoute-t-il.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...