Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La rémunération des grands patrons américains en hausse en 2015

Marché : La rémunération des grands patrons américains en hausse en 2015

Marché : La rémunération des grands patrons américains en hausse en 2015Marché : La rémunération des grands patrons américains en hausse en 2015

BOSTON (Reuters) - La rémunération totale des patrons des grandes entreprises américaines au titre de 2015 s'annonce en hausse malgré la volatilité des marchés l'an dernier et le recul des chiffres d'affaires de beaucoup d'entre elles, surtout dans le secteur de l'énergie, selon une étude publiée lundi.

L'étude d'Equilar, principal fournisseur de données sur les rémunérations des cadres supérieurs, montre que parmi les 100 premières sociétés américaines par le chiffre d'affaires ayant publié leur rapport annuel 2015 au 1er avril, la rémunération totale est en hausse de 3% à 14,5 millions de dollars (12,86 millions d'euros), en valeur médiane.

Ces résultats sont inattendus, note Dan Marcec, l'un des responsables d'Equilar, car beaucoup d'investisseurs pensaient que les difficultés rencontrées par les entreprises l'an dernier affecteraient la paye de leurs dirigeants dont les rémunérations sont de plus en plus liées aux performances.

Ainsi, bien que les six compagnies pétrolières et gazières américaines retenues aient vu leur chiffre d'affaires baisser de 27 à 44% l'an dernier, une seule a signalé que son directeur général avait été moins rémunéré que l'année précédente. Il s'agit de Ryan Lance, de ConocoPhillips, qui a perçu 16,9 millions de dollars, soit 4% de moins qu'en 2014.

Les patrons les mieux payés sur la liste d'Equilar sont les co-directeurs généraux d'Oracle, Mark Hurd et Safra Catz, qui ont perçu chacun 53,2 millions de dollars l'an dernier. Aucun des deux n'avait été directeur général pendant toute l'année précédente.

La plus forte augmentation revient au patron d'Emerson Electric, David Farr, dont la rémunération de 13,9 millions de dollars en 2015, a augmenté de 113% par rapport à celle de 2014.

Les chiffres d'Equilar ne prennent pas en compte les plans de retraite des dirigeants annoncés dans les rapports annuels.

(Ross Kerber, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...