Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La pression vendeuse ne se relâche pas à Wall Street

Marché : La pression vendeuse ne se relâche pas à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - La pression vendeuse ne se relâche pas sur les actions américaines, elle s'accroît même au fil des semaines.

Les raisons de cette consolidation jugée initialement bénigne -qui se transforme en 'sell-off'- ne sont pas évidentes pour les opérateurs: pas de catalyseur spectaculaire, plutôt un malaise diffus (une conjonction de multiples facteurs négatifs que le marché snobait depuis des mois) qui affecte la tendance de manière sournoise.

Le 'S&P' a lâché 1,15% ce vendredi et -3,15% en 'hebdo', le 'VIX' qui lui est associé pulvérise ses récents records (18) pour culminer à 21,25 (+13,6%) et égaler son record annuel de début février.

Les volumes témoignent de l'ampleur des dégagements opéré par de 'grosses mains': alors que la moyenne quotidienne des échanges était de 450 millions de titres sur le 'S&P' début septembre, il s'est échangé 757 millions de titres ce vendredi.

Le vent tourne, les comportements des gérants se radicalisent... et même si Wall Street semble reculer sans excès s'agissant du Dow Jones et du 'S&P', le Nasdaq rajoute -2,34% aux -2% perdu la veille: sur la semaine, cela nous donne une chute de -4,45%.

C'est la pire de l'année 2014 mais aussi surtout la pire depuis la mi-mai 2012, avec en prime l'enfoncement du plancher des 4.335Pts du 7/8 août dernier.
Le plus inquiétant, c'est la cassure de la base du canal ascendant long terme inauguré mi-novembre 2012 suite au test des 2.810Pts.

De façon assez singulière, vu l'ambiance, le Dow Jones sauve les meubles avec -0,7% à 16.544Pts (mais le voici cependant en territoire négatif sur l'année 2014), tandis que le Dow Transport dévisse de -2%.

Ce sont les valeurs à fort PER qui souffrent le plus depuis le 22 septembre dernier, c'est à dire depuis l'ultime culmination des indices US avec une réédition du record absolu des 4.610Pts par le Nasdaq et l'inscription d'un vertigineux sommet du Dow Transport à 8.715 (à comparer aux 7.793Pts de ce vendredi.

Un phénomène nouveau s'est manifesté ce vendredi: fini le recul en bon ordre des valeurs technologiques avec des pertes contenues entre -0,1% et -3,5% (comme mardi et jeudi), certains scores témoignent de ventes agressives et de la capitulation des acheteurs.

En ce début de saison des résultats, un 'profit warning' de Juniper Networks (-9%) a eu des effets dévastateurs: NXP SemiConductors dévisse de -12,45%, Microchip de -12%, Avago Technologies de -11,5%, Micron de -9,2%, KLA Tencor de -7,6%, Nvidia de -6%, STMicroelectronics de -5,8%... et Alcatel-Lucent avait affiché jusqu'à -8% (et -20% de repli hebdomadaire) à Paris.

Les gérants ont dégagé des liquidités en réduisant leur exposition sur les 'poids lourds' de la cote (Microsoft plonge de -4% et Intel d'un très inhabituel -5,10% à 31,9$) puis les valeurs affichant des PER stratosphériques comme Twitter (-8,85%), Tesla (-7,8%) ou Symantec (-6,4%)... et bon nombre de 'biotechs' qui lâchent encore -3% et plus.

Par cette conjonction de symptômes inédits depuis près de 3 ans à Wall Street, les opérateurs commence à craindre qu'un biais baissier soit solidement installé, dans un contexte géopolitique des plus tendus entre la propagation du virus Ebola, qui commence à inquiéter aux Etats-Unis et en Espagne, et les difficultés rencontrées par la coalition internationale pour contenir les djihadistes de l'Etat islamique, lesquels jouissent d'une assise territoriale de plus en plus solide.

En matière macroéconomique, la publication en début d'après-midi de prix à l'importation en septembre aux Etats-Unis (-0,2%) a été jugée sans aucun impact sur les cours.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...