Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La perspective d'un relèvement de la Fed fait mal

Marché : La perspective d'un relèvement de la Fed fait mal

tradingsat

(CercleFinance.com) - Début de semaine très compliqué pour les marchés actions européens, avec en toile de fond la perspective d'un relèvement des taux de la Fed dès ce mois-ci qui a spectaculairement refait surface.

Vers 11h20, le SMI (Zürich), le Footsie 100, le BEL 20 (Bruxelles) et le CAC 40 cèdent respectivement 1,2, 1,6, 1,7 et 1,9%. Le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 (Madrid) sont plus malmenés encore, lâchant tous deux 2,4%, alors que l'AEX (Amsterdam) et le Dax se replient d'environ 2% chacun.

En l'absence d'indicateurs macroéconomiques ce lundi, on voit mal les indices phares relever la tête.

'Le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, a prévenu que des taux d'intérêt bas accroissent le risque de surchauffe de l'économie américaine, faisant ainsi peser des risques potentiels sur la stabilité financière', ont relaté ce matin les équipes Wells Fargo Advisors.

S'il reconnait que Robert Kaplan ou Daniel Tarullo ont tenu des propos plus 'colombe', le bureau d'études Aurel BGC souligne de son côté que la probabilité d'une hausse des taux dès la semaine prochaine est montée à 24%, contre 18% au précédent pointage. 'Il existe encore un débat et des divergences profondes entre les membres', souligne-t-il.

Dans ce climat d'incertitudes, alors même que les dernières données américaines se sont révélées plutôt contrastées, par-delà une amélioration bien réelle du marché de l'emploi, les investisseurs accusent le coup. La séance de jeudi sera par ailleurs marquée par une batterie d'indicateurs qui seront suivis de près, de l'indice 'Philly Fed' aux ventes de détail en août en passant par l'indice Empire State de la Fed de New York pour septembre. Des statistiques décevantes pourraient dissuader le comité de politique monétaire d'accélérer le processus de normalisation et ainsi soutenir les marchés actions. A l'inverse, de bons chiffres devraient inquiéter davantage encore les opérateurs.

Pour l'heure, l'euro s'effrite de 0,1% à 1,1224, tandis que le baril de Brent décroche de 1,3% à 47,4 dollars.

Sur le front des valeurs, le rouge est de rigueur partout. A Francfort, Linde plonge de 7,9% après le renoncement au projet de fusion avec Praxair. Plus largement, les financières sont à la peine en ce début de semaine...


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...