Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La morosité règne en l'absence de catalyseur

Marché : La morosité règne en l'absence de catalyseur

tradingsat

(CercleFinance.com) - La morosité règne toujours en maitre au sein des Bourses européennes, en l'absence de catalyseur qui pourrait faire passer au second plan l'angoisse générée par l'enlisement prolongé du dossier grec.

Lisbonne dévisse de 1,3%, Francfort et Bruxelles de 1,1%, Paris de 1%, Zurich perd 0,8%, Amsterdam 0,7%, Milan et Madrid 0,5% et Londres 0,2%. A New York la veille, le Dow Jones a cédé près de 0,5% et le Nasdaq 0,9%.

'Les opérateurs ont les yeux rivés vers les marchés obligataires, qui souffrent d'une liquidité faible et se sont conduits ces dernières semaines comme s'il y avait une crise', indique Nour Al-Hammoury, chief market strategist chez ADS Securities.

Si un calme relatif règne sur les taux à 10 ans ce mardi, ce professionnel des marchés basé à Abu Dhabi considère que 'personne ne peut garantir que ceci perdurera tant que la question grecque ne sera pas réglée'.

'Nous savons que la Réserve fédérale est très dépendante des statistiques économiques, mais les marchés le sont aussi et ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est d'une actualité fraîche, d'un nouveau catalyseur', estime pour sa part Chris Weston, stratège chez IG.

Or, sur le front des statistiques, on notera seulement qu'Eurostat a confirmé son estimation rapide d'une croissance de 0,4% du PIB, tant dans la zone euro que dans l'UE, au premier trimestre 2015 par rapport au trimestre précédent.

Le Royaume Uni a quant à lui vu son déficit commercial se réduire à 1,2 milliard de livres en avril, contre 3,1 milliards au mois précédent (chiffre révisé d'une estimation initiale qui était de 2,8 milliards).

A Londres, HSBC (-0,4%) ne profite pas de la refonte importante du portefeuille d'activités annoncée par le groupe bancaire, avec notamment un poids plus important donné à l'Asie, des cessions en Turquie et au Brésil, et la suppression d'environ 9% de l'effectif.

Vedanta progresse par contre de 6,4% alors que selon The Economic Times, le groupe minier indien coté à Londres serait en train de finaliser sa fusion avec sa filiale pétrolière indienne cotée sur le marché local, Cairn India.

Fiat Chrysler recule de 1,5% à Milan, tandis que le directeur général du constructeur automobile italo-américain, Sergio Marchionne, ferait le tour des actionnaires de General Motors afin de les convaincre des mérites d'une fusion, selon le WSJ.

Neopost perd 2,4% à Paris, l'équipementier pour salles de courrier ayant dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel en croissance de 11,1% en données publiées, mais en baisse de 1,4% à périmètre et taux de change constants.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...