Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La livre malmenée face à l'euro ce midi

Marché : La livre malmenée face à l'euro ce midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes ce mercredi midi, la monnaie unique européenne demeurait pratiquement étale contre le dollar (+ 0,03% à 1,3390 dollar) comme le yen nippon (+ 0,10% à 125,24 yens). En revanche, le retour des rumeurs de dégradation de la dette souveraine britannique permettait à l'euro de gagner 0,79% contre le sterling à 0,8750 livre l'euro.

En revanche, l'euro cédait 0,16% à 1,2333 franc suisse.

Notons que depuis le début de l'année, l'euro s'est certes apprécié contre toutes ces monnaies, de 1,58% contre le dollar et de 2,15% face au franc suisse. Il a en revanche gagné 7,63% contre le sterling britannique et 9,50% contre le yen nippon.

'Le Royaume-Uni est-il sur le point de perdre sa notation-crédit 'AAA4 ?', s'interrogeait ce matin un cambiste d'Europe du Nord ? En effet, la rumeur est de retour : elle courait hier après-midi sur les marchés européens et était, apparemment, imminente. Selon l'opérateur, des versions insistantes laissaient entrevoir une dégradation 'à effet immédiat', or rien ne s'est encore produit à cette heure.

De toute façon, le spécialiste ne croit pas que l'éventuelle concrétisation de cette rumeur ait beaucoup d'effets : 'un abaissement de la note est déjà pris en compte dans le prix actuel du sterling sur le marché des changes, de même que dans les taux d'intérêt britanniques', juge le spécialiste. De plus, les trois grandes agences de notation-crédit (S&P, Moody's et Fitch) ont déjà assorti la notation britannique d'une perspective négative, ce qui présage d'un abaissement.

'En fait, nos sommes même surpris que cette dégradation n'ait pas eu lieu plus tôt, par exemple en décembre lorsque Londres a reporté sa prévision d'équilibre budgétaire de 2015 à 2016/2017', rappelle le spécialiste.

En attendant, l'Office national des statistiques britannique a recensé 1,54 million d'inscrits aux allocations chômage en janvier 2013, soit 12.500 de moins qu'au mois précédent, représentant un taux stable à 4,7% de la population active.

Mesuré selon les normes du Bureau International du Travail, le nombre de chômeurs a diminué de 14.000 sur la période de trois mois close fin décembre 2012 par rapport au trimestre précédent, avec un total de 2,5 millions de demandeurs d'emploi. Le taux de chômage correspondant à ce nombre s'est inscrit en baisse de 0,1 point par rapport aux trois mois précédents, pour atteindre 7,8%.

Du côté des autres statistiques, on signalera, du côté nippon, une réduction du déficit commercial en janvier grâce à une progression de ses exportations plus forte que celle des importations. La balance commerciale s'est établie à -678,9 milliards de yens le mois dernier (environ 5,4 milliards d'euros), contre un déficit de -783,8 milliards de yens en décembre 2012. Le déficit dépasse toutefois la prévision moyenne des économistes, qui était de -586 milliards. Cette réduction en rythme séquentiel provient d'une croissance de 3,6% des exportations du Japon, presque trois fois plus forte que celle de ses importations (+1,4%).

Les tensions politiques entre l'archipel et la Chine font partie des facteurs explicatifs, ajoute un opérateur. Chez Société Générale, on estime que la baisse du yen n'a pas joué un rôle majeur dans ce chiffre : 'il est bien trop tôt pour que la variation des parités de changes n'influe sur les exportations', rappelle le spécialiste, même si à terme cela devrait arriver.

Cet après-midi des Etats-Unis, les opérateurs attendent les chiffres des mises en chantier et les octrois de permis de construire de janvier, attendues en baisse en raison de la froideur de l'hiver.

Ils prendront ensuite connaissance des prix à la production industrielle, puis dans la soirée du compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire (le FOMC) de la Fed.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...