Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La lente décrue des taux s'est confirmée

Marché : La lente décrue des taux s'est confirmée

tradingsat

(CercleFinance.com) - La lente décrue des taux s'est confirmée ce vendredi dans l'Eurozone, sauf en Espagne ('bonos' stables à 1,84%) et sur les BTP italiens (inchangés à 1,854%).

Sur l'ensemble de la semaine, les rendements des dettes souveraines de maturité '10 ans' se sont détendus de -10 à -11Pts de base, dont -3,5 à -4Pts ce vendredi pour les Bunds à 0,4980%, les OAT à 0,81% et le '10ans' belge à 0,82%.

Sur le mois de mai, le '10 ans' belge se tend de +17Pts de base, les OAT 2025 et le Bund prennent +16Pts, la dégradation est du double sur les 'bonos' et les 'BTP' avec une tension de 33 à 35Pts de base.

Il y avait des statistiques en zone Euro et celles publiées vendredi matin ne sont franchement pas encourageantes pour l'Europe: le crédit à la consommation dans l'Eurozone accuse une baisse de 0,1% en avril tandis que les prêts immobiliers s'accroissent de seulement +0,1%, malgré des taux d'emprunt hypothécaires au plus bas depuis 35 ans.

Mais il y a encore plus inquiétant: malgré les 60MdsE injectés chaque mois par la BCE, les prêts accordés aux entreprises européennes ont se sont contractés de -0,4% en rythme annuel, confirmant la tendance négative de -0,6% en mars.

En France, la stagnation reste à l'ordre du jour, la hausse des dépenses de consommation des ménages est de seulement +0,1% pour le mois d'avril et les prix à la production industrielle se contractent de -0,4%.

C'était une 'grosse journée' sur le front des données macro-économique aux USA et le sentiment est que la conjoncture reste fragile: les T-Bonds US se détendent de -3Pts à 2,11% et limitent leur dégradation à 7Pts de base sur l'ensemble du mois de mai (après avoir pris plus de 25Pts de base en milieu de mois).

La décrue s'est amorcée il y a une semaine et elle se prolonge avec le produit intérieur brut (PIB) américain qui a reculé de 0,7% en rythme annualisé au premier trimestre, selon la seconde estimation du Département du Commerce.
Les économistes anticipaient en moyenne une révision à près de -1% en rythme annualisé, contre +0,2% en estimation initiale.

L'indice PMI pour la région de Chicago chute de -6,1Pts et s'établit à 46,2 (largement au-dessous des attentes puisqu'un score de 53 étant anticipé) mais l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan progresse de 2,1 points le mois dernier, à 90,7 (après -7,3 en avril).

La semaine prochaine, tous les regards seront braqués sur la Grèce alors que la présidente du FMI, Christine Lagarde, a considéré une sortie de la Grèce de la zone euro comme possible, même si elle juge cette hypothèse très improbable.

Yanis Varoufakis estime de son côté que la Grèce a jusqu'au 30 juin pour conclure un accord avec ses créanciers, même si une échéance de remboursement cruciale se profile pour le 5 juin (l'Europe pourrait débloquer 1,3MdsE en urgence pour éviter un défaut... mais cela ne résoudrait rien sur le fond).

L'autre souci, c'est le rythme des retraits de 'cash' et des virements effectués par les épargnants grec, à raison de 300MdsE par semaine; les banques grecques sont exsangues.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...