Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Fed s'inquiète des conséquences d'un "shutdown" prolongé

Marché : La Fed s'inquiète des conséquences d'un "shutdown" prolongé

Marché : La Fed s'inquiète des conséquences d'un Marché : La Fed s'inquiète des conséquences d'un

ATLANTA/SAN DIEGO (Reuters) - La fermeture partielle des administrations fédérales américaines pour cause d'impasse budgétaire affectera la croissance au quatrième trimestre, a estimé jeudi Dennis Lockhart, président de la Banque de Réserve fédérale d'Atlanta.

"Si cela venait à durer, l'impact serait d'autant plus mesurable, au moins au quatrième trimestre", a-t-il dit à des journalistes en marge d'une conférence à la Fed d'Atlanta.

La décision surprise de la banque centrale américaine de ne pas réduire ses rachats d'actifs en septembre se trouve justifiée a fortiori par l'impasse budgétaire à Washington, a-t-il ajouté.

La Fed avait surpris les marchés le 18 septembre en maintenant ses mesures de soutien de l'économie et expliqué que son statu quo était motivé en partie par la crainte de négociations difficiles au Congrès sur la loi de finances de l'exercice qui a débuté mardi.

Le président de la Fed de San Francisco, John Williams, s'est également dit inquiet des répercussions du "shutdown" s'il venait à se prolonger, surtout si cela compromettait les négociations sur le relèvement du plafond de la dette.

"Je crois qu'il est important qu'on règle ce problème du plafond de la dette avant de se retrouver à court d'argent", a-t-il dit en marge d'un événement à San Diego, en insistant sur l'importance de maintenir la confiance des investisseurs dans l'économie américaine et le dollar.

John Williams a ajouté s'attendre à ce que la Fed commence malgré tout à retirer ses mesures de soutien avant la fin de l'année, si l'état de l'économie le permet.

La fermeture des services gouvernementaux, qui empêche par exemple la publication des chiffres de l'emploi vendredi, limite certes la quantité de données à la disposition de la Fed mais la banque centrale dispose de ses propres études et de statistiques émanant d'autres organisations, a-t-il souligné.

A Atlanta, Dennis Lockhart a lui aussi estimé que la Fed pourrait débuter le retrait de ses mesures de soutien avant la fin de l'année, en fonction de l'évolution de l'économie.

Mais le bras de fer en cours à Washington pourrait avoir des conséquences de long terme, a-t-il averti. "Des événements comme la fermeture des administrations fédérales ou le débat sur le relèvement de la dette qui mine la confiance peuvent avoir un effet durable en ce sens qu'ils donnent l'impression que notre économie est plus vulnérable à des chocs de nature politique."

Karen Jacobs à Atlanta et Deena Beasley à San Diego, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...