Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Fed doit dire qu'une hausse des taux va intervenir, dit Mester

Marché : La Fed doit dire qu'une hausse des taux va intervenir, dit Mester

Marché : La Fed doit dire qu'une hausse des taux va intervenir, dit MesterMarché : La Fed doit dire qu'une hausse des taux va intervenir, dit Mester

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale doit modifier sa déclaration de politique monétaire afin de prendre acte de la bonne santé de l'économie, a dit vendredi une responsable de la banque centrale américaine, ajoutant que cette dernière devait arrêter de dire que les taux resteraient bas pour une "période considérable".

Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland, a dit être plus optimiste au sujet de l'état de l'économie américaine que nombre de ses collègues au sein de l'institut d'émission, soulignant être vraisemblablement prête à durcir la politique monétaire plus tôt que prévu.

A l'approche de la réunion de politique monétaire des 16 et 17 décembre, elle a toutefois dit ne pas encore avoir décidé de voter contre un éventuel message trop accommodant à ses yeux.

Selon une enquête publiée il y a un mois, les plus grandes banques de Wall Street restent convaincues que la Réserve fédérale américaine relèvera ses taux d'intérêt d'ici juin 2015.

Le fait que l'économie américaine a créé nettement plus d'emplois que prévu en novembre devraient, pour le moins, conforter les spécialistes en valeur du Trésor (SVT) dans leur hypothèse.

Les futures de taux d'intérêt ont reculé après les statistiques de l'emploi et suggèrent désormais que le marché anticipe une première hausse des taux de la Fed en juillet prochain, et non plus en septembre.

Sur le calendrier d'un premier relèvement des taux d'intérêt depuis décembre 2008, Loretta Mester s'est contenté de dire qu'elle s'attendait à les voir remonter "au cours" de l'année prochaine.

"Je suis vraiment d'avis que notre communication doit être ajustée à la lumière des données économiques", a dit celle qui est devenue membre votante du comité de politique monétaire depuis le mois de juin.

Jusqu'ici, elle a voté en faveur des déclarations de politique monétaire, dans lesquelles figurent la mention disant que les taux resteraient bas pour une "période considérable".

"Je crois que ce n'est vraiment plus à l'ordre de jour. (Cette mention) ne devrait pas y figurer", a poursuivi Loretta Mester.

(Jonathan Spicer, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...