Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Fed devrait réduire son soutien dès le mois prochain

Marché : La Fed devrait réduire son soutien dès le mois prochain

Marché : La Fed devrait réduire son soutien dès le mois prochainMarché : La Fed devrait réduire son soutien dès le mois prochain

(Reuters) - La reprise économique aux Etats-Unis, modeste mais régulière, devrait ramener le taux de chômage à 7% d'ici la mi-2014 et la Fed pourrait donc réduire dès le mois prochain son soutien aux marchés, montre une enquête de Reuters mercredi.

Les investisseurs du monde entier s'efforcent depuis plusieurs mois maintenant de déterminer quand la Fed commencera à diminuer progressivement ses achats d'obligations, qu'elle mène actuellement au rythme de 85 milliards de dollars par mois.

Septembre est jusqu'à présent considéré comme l'échéance la plus probable, notamment au vu des signes traduisant une légère accélération de la croissance, même si les statistiques de l'emploi restent décevantes.

En effet, beaucoup d'entreprises hésitent encore à recruter en masse tant qu'elles ne sont pas convaincues que l'économie a définitivement tourné la page de la récession.

Le rythme actuel des créations d'emploi devrait néanmoins être suffisant pour permettre à la Fed de réduire ses achats, à conditions que les dissensions au Congrès sur la politique budgétaire ne conduisent pas à de nouvelles coupes forcées dans les dépenses publiques.

"Il existe un risque baissier notable de voir les querelles politiques conduire à un resserrement budgétaire qui pourrait peser sur l'économie, directement par le biais de réductions de dépenses et indirectement en nuisant à la confiance", explique Bill Cheney, chef économiste de John Hancock Asset Management.

"Si l'on exclut une telle évolution je pense que l'économie américaine est prête à en finir avec ses difficultés et à accélérer assez rapidement."

Bill Cheney est l'un des plus optimistes des économistes interrogés dans le cadre de l'enquête puisqu'il prévoit un taux de chômage ramené à 6,7% en moyenne au deuxième trimestre de l'an prochain, alors que le consensus le donne à 7%.

La croissance des Etats-Unis, elle, devrait atteindre 2,2% en rythme annualisé sur le trimestre en cours, un chiffre en légère baisse par rapport à l'enquête du mois dernier. Elle devrait s'accélérer à 2,6% d'ici la fin 2013 et à 3% d'ici un an.

Un peu moins des deux tiers des économistes interrogés prédisent que la Fed réduira ses achats de dette en septembre, une proportion stable depuis plusieurs mois maintenant.

Le consensus donne une réduction initiale de 15 milliards de dollars du montant mensuel des achats de bons du Trésor et de titres adossés à des prêts immobiliers, contre 20 milliards dans l'enquête de juillet.

L'enquête montre aussi que Janet Yellen reste donnée favorite pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Fed, en dépit des spéculations récentes donnant un avantage à Lawrence Summers.

Ross Finley; Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...