Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La croissance économique en Russie figée à cause des sanctions

Marché : La croissance économique en Russie figée à cause des sanctions

Marché : La croissance économique en Russie figée à cause des sanctionsMarché : La croissance économique en Russie figée à cause des sanctions

SAINT-PETERSBOURG (Reuters) - Les sanctions liées à la question ukrainienne imposées à la Russie ont pratiquement figé la croissance, paralysé l'investissement et risquent d'aboutir à l'isolement économique du pays, estime le Fonds monétaire international (FMI).

La Russie subit des sanctions de la part des Etats-Unis et de l'Union européenne (UE), ce qui pousse les investisseurs à déserter le pays.

Le FMI s'en tient à une prévision de croissance de 0,2% cette année et la banque centrale russe à une projection de 0,4% de croissance, alors que le ministère de l'Economie espère que sa propre prévision de 0,5% sera battue cette année par un chiffre plus proche de 1%.

"Même sans l'escalade (de la crise ukrainienne), une incertitude prolongée et la dégradation de la confiance en résultant pourraient déboucher sur moins de consommation et d'investissement, plus de pression sur le taux de change et plus de sorties de capitaux qu'on ne le pense habituellement", écrit le FMI dans un rapport.

"En outre, cela risque d'interrompre le cours des réformes et de pousser le pays dans l'autosuffisance économique plutôt que vers l'intégration avec le reste du monde", poursuit-il.

"Tout cela arrive à un moment crucial; le vieux modèle de croissance fondé sur l'énergie et l'usage des capacités inemployées est épuisé et choisir un nouveau modèle de croissance fondé sur la diversification réclame de nouveaux investissements, y compris dans des technologies étrangères."

Le président Vladimir Poutine exhorte les chefs d'entreprise à rapatrier leurs actifs et à réduire leur dépendance envers les marchés financiers occidentaux après que plusieurs responsables russes, dont bon nombre sont ses plus proches alliés, ont subi l'impact des sanctions sous la forme d'un gel des actifs ou d'une interdiction de visa.

Malgré tout, la Russie a vu 80 milliards de dollars de capitaux fuir durant la période janvier-mai, le rouble perdre 10% de sa valeur face au dollar et l'inflation flamber.

Le FMI estime que les sorties de capitaux pourraient atteindre 100 milliards de dollars cette année, ce qui correspond à la projection du gouvernement russe.

(Lidia Kelly, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...