Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La croissance américaine ajoute à l'optimisme

Marché : La croissance américaine ajoute à l'optimisme

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se dirigent vers une clôture dans le vert pour cette séance des 'quatre sorcières' (expiration d'une série de contrats futurs et d'options), les chiffres de la croissance américaine ajoutant à l'optimisme général.

Amsterdam et Bruxelles avancent de 0,9%, Milan et Lisbonne de 0,6%, Francfort de 0,5%, Londres, Paris et Zurich de 0,4%, et Madrid de 0,2%. A New York, le Dow Jones prend 0,3% et le Nasdaq, 0,5%.

Alors que le consensus attendait une confirmation de l'estimation précédente de 3,6%, la croissance économique des Etats-Unis a été révisée, par le Département du Commerce, à 4,1% en rythme annualisé au troisième trimestre.

'Alors que l'effet du resserrement budgétaire du début d'année s'estompe et que l'investissement des entreprises se montre plus solide, nous nous attendons à ce que la croissance demeure légèrement supérieure au potentiel sur l'année à venir', juge Natixis.

'Nous avons d'un côté une croissance américaine qui s'améliore graduellement, mais pas trop, et de l'autre une politique monétaire qui restera accommodante durablement malgré la réduction des rachats d'actifs mensuels', se réjouissait ce matin Barclays Bourse.

De ce côté de l'Atlantique, l'ONS a confirmé pour le Royaume Uni une croissance de 0,8% du PIB au troisième trimestre, et a révisé en hausse de 0,1 point chacun les taux des premier et deuxième trimestres 2013, à 0,5% et 0,8% respectivement.

Des nouvelles plutôt encourageantes proviennent aussi de France, où l'Insee indique tabler sur une progression du PIB de 0,4% au quatrième trimestre 2013, puis sur une croissance de 0,2% aux premier et deuxième trimestres 2014.

Enfin, l'indice de confiance du consommateur allemand calculé par le cabinet GdK ressort à 7,6 pour le mois de janvier, contre 7,4 points en décembre, évoluant toujours à des plus hauts depuis l'été 2007.

Dans ce contexte général, les opérateurs se montrent peu sensibles à la décision de S&P de dégrader d'un cran son appréciation de la dette portée par l'Union européenne de 'AAA', la meilleure note possible, à 'AA+'.

Côté valeurs, Adidas gagne 1,3% à 90 euros à Francfort, au lendemain de la publication par son pair Nike de bénéfices légèrement meilleurs que prévu sur le deuxième trimestre comptable (clos fin novembre) de l'équipementier sportif américain.

Iliad, la maison-mère de Free, fait figure de lanterne rouge du SBF120 à Paris et décroche de 10% à 150 euros, alors que Bouygues Telecom promet de casser les prix des accès Internet pour attaquer Free sur son propre terrain.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...