Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La croissance allemande va ralentir au 2e trimestre

Marché : La croissance allemande va ralentir au 2e trimestre

Marché : L'économie allemande a bien débuté le 2e trimestreMarché : L'économie allemande a bien débuté le 2e trimestre

BERLIN (Reuters) - La croissance allemande va ralentir fortement au deuxième trimestre avant de rebondir et de retrouver une trajectoire solide dans les mois qui suivent, estime la Bundesbank dans son rapport mensuel publié lundi.

La banque centrale impute ce ralentissement à la baisse de la demande pour les exportations industrielles, aux fluctuations du secteur de la construction et à l'atténuation de l'impact positif des températures clémentes de l'hiver.

Dans son rapport mensuel également publié lundi, le ministère de l'Economie dit tabler lui aussi sur une croissance moins dynamique mais parle néanmoins d'un solide début de deuxième trimestre.

La première économie européenne a enregistré une croissance de 0,7% en janvier-mars, sa meilleure performance depuis deux ans, grâce à une hausse de la consommation privée, de l'investissement dans le BTP et des dépenses publiques qui ont plus que compensé un coup de mou du commerce extérieur.

Pour l'ensemble de 2016, la Bundesbank maintient sa prévision d'une croissance de 1,7%, comme en 2015, ce qui correspond aussi à la prévision du gouvernement.

"Le sentiment positif que dénotent les enquêtes auprès des entreprises et des ménages suggère que la croissance économique va accélérer de nouveau sur les six prochains mois après un accès de faiblesse au deuxième trimestre", écrit la Buba.

Elle évalue par ailleurs à un point de pourcentage l'impact sur l'inflation des mesures d'assouplissement monétaire décidées en décembre par la Banque centrale européenne, qui avait alors réduit ses taux et annoncé un élargissement de son programme de rachat d'actifs.

Les mesures supplémentaires annoncées en mars, avec une nouvelle baisse de taux et des rachats d'actifs étendus aux obligations d'entreprise, auront un effet moindre selon elle.

(Michael Nienaber, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...