Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La contraction s'accentue dans l'industrie dans la zone euro

Marché : La contraction s'accentue dans l'industrie dans la zone euro

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - La contraction de l'activité industrielle dans la zone euro s'est légèrement accentuée en décembre en raison d'une baisse des nouvelles commandes, faisant craindre une aggravation de la récession à la fin 2012.

L'indice PMI manufacturier calculé par le cabinet d'études Markit a reculé à 46,1 en décembre contre 46,2 le mois précédent, selon les résultats définitifs publiés mercredi.

L'estimation préliminaire publiée le 14 décembre donnait l'indice à 46,3 pour décembre.

Le PMI manufacturier de la zone euro végète depuis août 2011 sous le seuil des 50 à partir duquel il rend compte d'une expansion.

Les nouvelles commandes, baromètre de la production à venir, ont poursuivi leur contraction pour le 19e mois d'affilée avec un sous-indice qui est tombé à 43,5 contre 44,2 le mois précédent. Le sous-indice a en outre été revu en baisse par rapport à l'estimation flash qui était de 44,1.

La composante de la production a reculé à 46,0 contre 46,1 et celle de l'emploi a encore reflué, montrant que les baisses d'effectifs se sont poursuivies à un rythme accru dans l'industrie.

L'Allemagne, première puissance de la zone euro, a vu son secteur manufacturier se contracter pour le 10e mois consécutif, à un rythme plus fort qu'en novembre. En France, décembre a marqué également un dixième mois consécutif de contraction, mais à un rythme légèrement moins rapide qu'en novembre.

L'Espagne a enregistré son 20e mois de contraction dans l'industrie et l'Italie son 17e.

PAS DE CROISSANCE AVANT LE T2 2013

Seul le secteur manufacturier de l'Irlande a continué d'enregistrer une croissance avec un indice PMI à 51,4, en baisse toutefois par rapport à novembre (52,4).

Hors de la zone euro, la Grande-Bretagne a fait mieux que résister. L'indice PMI manufacturier définitif y a grimpé à 51,4 en décembre, à son meilleur niveau depuis 15 mois, repassant au-dessus des 50 pour la première fois depuis le mois de mars.

L'industrie avait aidé à sortir la zone euro de sa précédente récession en 2009 mais elle contribue maintenant à l'y enfoncer.

Seul point positif, le rythme de déclin des exportations a légèrement ralenti par rapport à novembre.

"Le rythme marqué de ralentissement de l'activité manufacturière à la fin de l'année suggère que la récession dans la région s'est accentuée au quatrième trimestre, peut-être de manière très significative", commente Chris Williamson, chef économiste de Markit.

"Le secteur s'attend à une année encore difficile en 2013, même si l'horizon s'est un peu dégagé car la production devrait bénéficier des signes d'une demande plus soutenue de certains marchés d'exportation déterminants comme les Etats-Unis ou la Chine."

Selon une enquête effectuée par Reuters en décembre auprès de 70 économistes, l'économie de la zone euro s'est contractée de 0,3% au quatrième trimestre, et elle connaîtra au mieux une stagnation au début 2013 avant de renouer avec une très légère croissance - de l'ordre de 0,2% - au deuxième trimestre.

Véronique Tison et Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...