Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Chine durcit le contrôle des sorties de capitaux

Marché : La Chine durcit le contrôle des sorties de capitaux

Marché : La Chine durcit le contrôle des sorties de capitauxMarché : La Chine durcit le contrôle des sorties de capitaux

SHANGHAI/HONG KONG (Reuters) - La Chine a durci son contrôle des flux de capitaux sortants pour tenter d'endiguer le baisse du yuan qui est tombé à des plus bas de plus de huit ans, ont rapporté des sources mardi.

L'Administration publique des changes (SAFE) contrôle désormais les transferts à l'étranger d'une valeur de plus de cinq millions de dollars (4,7 millions d'euros) et a renforcé sa surveillance des accords d'investissements hors des frontières, y compris ceux qui ont déjà fait l'objet d'une autorisation préalable, ont précisé ces sources.

Les sorties de capitaux, via des canaux légaux ou illégaux, ont contribué à la glissade de près de 6% du yuan face au dollar depuis le début de l'année.

Selon les sources, les banques ont été informées de ces nouvelles mesures lundi, alors même que le gouvernement réaffirmait officiellement sa politique d'encouragement des investissements à l'étranger.

Le régulateur n'a pas donné suite à une demande de commentaire de Reuters.

"Précédemment, seuls les transferts de changes d'une valeur de 50 millions de dollars ou plus devaient été notifiés à la SAFE. A présent, ce seuil a été drastiquement réduit à cinq millions de dollars et il concerne tant les monnaies étrangères que le yuan", a dit l'une des sources.

"Tout ce que nous pouvons faire c'est de demander aux clients de rester patients, le temps que la SAFE vérifie l'authenticité de la transaction".

Deux autres sources ont confirmé les nouvelles règles.

Des cambistes ont constaté pour la deuxième journée consécutive que des banques publiques chinoises vendaient du dollar sur le marché des changes intérieur ("onshore"), apparemment en soutien du yuan.

La monnaie chinoise s'est raffermie de quelque 0,5% sur les dernières séances.

(Samuel Shen et John Ruwitch à Shanghai, avec Carol Zhong pour Basis Point à Hong Kong, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...