Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La BCE baisse ses taux, un programme de rachats d'actifs discuté

Marché : La BCE baisse ses taux, un programme de rachats d'actifs discuté

Marché : La BCE réduit ses taux directeursMarché : La BCE réduit ses taux directeurs

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi contre toute attente ramener ses taux directeurs à de nouveaux plus bas sans précédent, afin de prévenir une déflation et redonner des couleurs à une économie de la zone euro qui stagne.

Le taux de refinancement est ainsi ramené de 0,15% à 0,05%. Le taux de dépôt s'enfonce un peu plus en territoire négatif, passant de -0,10% à -0,20%, tandis que le taux de prêt marginal est abaissé à 0,30% contre 0,40% précédemment.

L'inflation de la zone euro a baissé à 0,3% en août, s'éloignant encore un peu plus de l'objectif que s'est assigné la banque centrale, soit un petit peu moins de 2%, ce qui accroît d'autant le risque de déflation.

Le président Mario Draghi expliquera ces décisions lors de sa traditionnelle conférence de presse à 14H30.

Un projet de lancement d'un programme de rachats de titres adossés à des actifs et d'obligations sécurisées allant jusqu'à 500 milliards d'euros a été débattu par le conseil des gouverneurs lors de sa réunion de politique monétaire, avait auparavant révélé Reuters, citant des sources au fait des discussions.

Le président de la BCE Mario Draghi pourrait ainsi annoncer un tel programme au cours de sa conférence de presse.

Le programme aurait une durée de trois ans et porterait à la fois sur des titres adossés à des actifs (asset-backed securities, ABS) et des obligations sécurisées, ont précisé les sources. Le BCE n'a pas souhaité commenter ces informations.

Les principales Bourses européennes ont grimpé après ces annonces, effaçant des pertes antérieures. L'euro a nettement reculé face au billet vert, touchant un plus bas de la journée à 1,3032 dollar. Les rendements obligataires au sein de la zone euro se sont détendus, le rendement du Bund allemand à 10 ans tombant à 0,925%.

Mario Draghi avait déclaré le 22 août lors de la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole aux Etats-Unis que les préparatifs de la BCE pour un programme de rachats d'ABS "avançaient rapidement" et que la banque centrale espérait qu'il contribuerait à accentuer l'assouplissement du crédit.

Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, avait estimé le mois dernier que les gouvernements européens devaient soutenir davantage le marché de la dette sécurisée en apportant des garanties et en lui permettant ainsi de devenir une source alternative de financements bancaires.

Les ABS ont mauvaise presse depuis la crise financière de 2008-2009, dont ils sont en partie tenus pour responsables, ce qui a entraîné un durcissement de la réglementation qui leur est appliquée.

Les obligations sécurisées sont considérées comme plus sûres, l’émetteur conservant les actifs dans son bilan.

Plusieurs économistes ont estimé que la BCE devrait attendre les résultats de la revue en cours de la qualité des actifs des banques européennes avant de se lancer dans d'éventuelles opérations d'assouplissement quantitatif. Rien ne l'empêche cependant de préparer le terrain pour les faciliter d'ici là.

(Paul Carrel, Wilfrid Exbrayat, Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...