Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Banque Postale AM concentre ses espoirs sur le 2e semestre

Marché : La Banque Postale AM concentre ses espoirs sur le 2e semestre

Marché : La Banque Postale AM concentre ses espoirs sur le 2e semestreMarché : La Banque Postale AM concentre ses espoirs sur le 2e semestre

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - La Banque Postale AM (LBPAM) se veut optimiste sur les actions européennes en 2013 avec un objectif de hausse de 10%, mais la société de gestion se montre plus prudente pour le prochain trimestre, les interrogations concernant l'Italie ou la situation budgétaire américaine n'étant toujours pas dissipées.

La difficile formation d'un gouvernement en Italie après les élections sénatoriales et législatives a pesé sur la performance des gestions risquées de la zone euro le mois dernier et a également incité les investisseurs à sortir de ces fonds au profit d'autres catégories d'actifs.

Egalement plombé par la faiblesse des résultats des sociétés, l'indice EuroStoxx 50 a perdu 2,6% en février, et perd 1,5% ce lundi vers 15h après le plan de sauvetage négocié pour Chypre. L'indice gagne toutefois encore 2% depuis le début de l'année grâce à la perspective d'une poursuite des mesures de soutien des banques centrales.

"Les trois prochains mois devraient être plus volatils, les Bourses européennes pourraient corriger de 5% par rapport à aujourd'hui avant de rejoindre son objectif au deuxième semestre. Nos espoirs se concentrent donc sur la deuxième partie de l'année", a déclaré dans un entretien à Reuters Laurent Jacquier-Laforge, directeur de la gestion actions chez LBPAM.

"Notre base de données montre une dizaine de pourcent de potentiel sur 2013. Et si la prime de risque retrouve sa moyenne historique, ce potentiel de hausse peut doubler", a-t-il estimé.

AUCUNE VALEUR DE PAYS PÉRIPHÉRIQUES

La prime de risque a baissé sur la zone euro grâce aux Opérations monétaires sur titres de la BCE (OMT) et la prévision de croissance mondiale reste assez forte, entre 3% et 4%, avec une reprise aux Etats-Unis et une hausse de 8% en Chine.

Laurent Jacquier-Laforge se montre d'ailleurs positif sur la Chine, où la Bourse de Shanghai est à moins de la moitié de son pic de 2007, et espère une reprise des révisions à la hausse des profits des sociétés chinoises, soutenue par une administration plus favorable aux sociétés locales et à la demande intérieure.

"La rotation en faveur des actions devrait également soutenir les marchés, la sous-pondération des institutionnels et l'absence des particuliers sur cette classe d'actifs laissant de la place pour un retour sur les actions (...) La thématique des fusions-acquisitions (M&A) est également un facteur de soutien des Bourses à moyen-long terme", a observé le gérant.

"Il y a toutes les raisons pour que l'on assiste à un retour du M&A de manière générale, les sociétés ne sont pas endettées, le coût de l'argent est bas et les hypothèses de croissance s'améliorent. Toutes les conditions sont réunies mais il manque encore le catalyseur", a-t-il indiqué.

La thématique du M&A devrait profiter au secteur télécom, raison pour laquelle LBPAM reste exposée à ces valeurs alors que la société de gestion préfère éviter les acteurs trop locaux, comme les groupes de services aux collectivités locales (Utilities).

Laurent Jacquier-Laforge sous-pondère également les valeurs bancaires et LBPAM ne détient aucune valeur de pays dits "périphériques" de la zone euro dans ses portefeuilles en raison de leur situation et des interrogations qu'ils suscitent.

"Nous privilégions les valeurs de qualité, c'est-à-dire celles affichant des cash-flows prévisibles, ce qui correspond aux grands exportateurs européens car la moitié des chiffres d'affaires des sociétés cotées en Europe est réalisée à l'international (environ 20% aux Etats-Unis et 30% dans les émergents)", a expliqué le gérant, qui surpondère les secteurs technologiques, les médias et les valeurs industrielles.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...