Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La Banque de France voit une croissance de 0,1% au 3e trimestre

Marché : La Banque de France voit une croissance de 0,1% au 3e trimestre

Marché : La Banque de France voit une croissance de 0,1% au 3e trimestreMarché : La Banque de France voit une croissance de 0,1% au 3e trimestre

PARIS (Reuters) - L'économie française devrait connaître une croissance de 0,1% au troisième trimestre, estime la Banque de France dans une première estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture de juillet publiée mercredi.

Cette hausse interviendrait après une progression de 0,2% pour le produit intérieur brut du deuxième trimestre, une prévision faite par la banque dans sa précédente enquête de juillet.

Dans sa dernière note de conjoncture, en date de fin juin, l'Insee déclarait également tabler sur une croissance identique de 0,2% au premier trimestre suivie d'une stagnation au 3e trimestre.

Le chiffre officiel de la croissance au deuxième trimestre sera publié le 14 août par l'institut.

L'enquête de juillet de la Banque de France fait apparaître une baisse d'un point par rapport à juin de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 95, et une hausse d'un point de celui des services, à 91, les deux se situant en-dessous de leur moyenne de long terme (100).

Selon les chefs d'entreprise interrogés par la Banque de France, la production industrielle a légèrement progressé ou s'est maintenue dans la plupart des secteurs le mois dernier, à l'exception de l'automobile et du secteur caoutchouc-plastique, tous deux en recul.

Les commandes ont légèrement baissé et les carnets sont jugés insuffisants, sauf dans le matériel de transport hors automobile, et se sont redressés dans l'agroalimentaire.

Le taux d'utilisation des capacités de production dans l'industrie manufacturière a progressé de 0,4 point, à 75,9%, son plus haut niveau depuis décembre.

Pour le mois d'août, les chefs d'entreprise prévoient une faible amélioration de l'activité.

Dans les services, l'activité a augmenté en juillet du fait de la hausse du travail temporaire et des services informatiques. Les effectifs sont stables et les contraintes de trésorerie se sont un peu desserrées. Les chefs d'entreprise entrevoient une amélioration de l'activité en août.

Yann Le Guernigou

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...