Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La banque centrale russe se prépare à un baril à 35 dollars

Marché : La banque centrale russe se prépare à un baril à 35 dollars

Marché : La banque centrale russe se prépare à un baril à 35 dollarsMarché : La banque centrale russe se prépare à un baril à 35 dollars

par Alexander Winning et Katya Golubkova

MOSCOU (Reuters) - La banque centrale russe a préparé un "scénario de risque" dans lequel le cours du baril de pétrole se maintiendrait autour de 35 dollars sur les trois prochaines années, a déclaré vendredi sa dirigeante Elvira Nabioullina, une perspective qui compromettrait sérieusement toute chance d'une solide reprise économique.

La banque centrale russe a, comme attendu, maintenu son principal taux d'intérêt à 11%, prolongeant le statu quo de sa politique monétaire face à la montée des risques inflationnistes.

Elle est soumise à des pressions croissantes pour assouplir sa politique monétaire en réponse au ralentissement de la croissance mais l'inflation a reculé moins rapidement qu'attendu et le rouble reste vulnérable du fait de la faiblesse persistante des cours du pétrole.

L'économie russe est pénalisée par les sanctions occidentales liées au conflit ukrainien et la baisse des cours des matières premières, qui constituent l'essentiel de ses exportations.

"L'environnement extérieur demeure compliqué, avec la persistance de tendances défavorables", a dit Elvira Nabioullina lors d'une conférence de presse.

Elle a ajouté que si le pire de la récession de l'économie russe était passé, les conditions n'étaient pas encore réunies pour une reprise robuste.

La banque centrale a précisé tabler sur une baisse de 0,5% à 1% du produit intérieur brut (PIB) en 2016 et une croissance de zéro à 1% en 2017.

Elle n'a pas modifié ses taux depuis juillet après une période de forte baisse qui a ramené le taux directeur de 17% à 11% en quelques mois.

Elle prévoit toutefois de reprendre la réduction de son taux directeur si l'inflation ralentit conformément à ses prévisions et si les risques inflationnistes reculent.

L'inflation en rythme annuel s'élevait à 14,7% en date du 7 décembre, a-t-elle ajouté.

(Marc Angrand et Marc Joanny pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...