Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La BAD réduit ses prévisions pour les pays émergents

Marché : La BAD réduit ses prévisions pour les pays émergents

Marché : La BAD réduit ses prévisions pour les pays émergentsMarché : La BAD réduit ses prévisions pour les pays émergents

par Rosemarie Francisco

MANILLE (Reuters) - La Banque asiatique de développement (BAD) a réduit mercredi ses prévisions de croissance pour les économies en développement de la région, tout en les jugeant suffisamment armées pour faire face aux conséquences de la fin des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine.

La BAD pense que la banque centrale américaine attendra le début 2014 pour commencer à réduire ses rachats d'actifs, après avoir surpris les marchés en laissant sa politique inchangée en septembre.

"Nous anticipons que c'est quelque chose qui débutera au début de l'année prochaine", a déclaré Joseph Zveglich, chef économiste adjoint de la BAD, lors d'une conférence de presse en jugeant "indispensable" que la Fed communique un échéancier clair pour le retrait progressif de son programme d'assouplissement quantitatif.

L'institution basée à Manille a de nouveau revu en baisse ses prévisions économiques pour 2013 et 2014, qu'elle avait déjà révisées il y a trois mois.

Pour l'ensemble des 45 pays de la région Asie-Pacifique, elle table sur une croissance de 6,0% en 2013 et de 6,2% en 2014, sans grand changement par rapport aux 6,1% de 2012.

Entre mai et août, les marchés émergents ont subi d'importants dégagements en réaction à l'annonce par la Fed d'une prochaine réduction de ses injections de liquidités.

Les sorties brutales de capitaux qui ont affecté en particulier l'Inde et l'Indonésie ont suscité des inquiétudes sur l'état des économies émergentes, mais la BAD a tenu à rassurer.

"Les craintes d'une répétition de la crise financière asiatique de 1997 ne sont pas justifiées", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "La région est maintenant mieux armée pour faire face aux tempêtes, grâce aux excédents courants et aux importantes réserves de devises étrangères qu'affichent nombre de pays."

L'Inde a suffisamment de réserves de devises pour couvrir sept mois d'importations, et l'Indonésie pour cinq mois, a-t-elle cité en exemple.

CHINE ET PHILIPPINES EN TÊTE

Pour la Chine, la Banque asiatique de développement prévoit désormais une croissance de 7,6% cette année puis de 7,4% en 2014, au lieu de précédentes estimations de 7,7% et 7,5% en juillet. Ce ralentissement peut placer le pays sur la voie d'une croissance plus soutenable, conformément au rééquilibrage de l'économie recherché par les autorités, a estimé l'institution.

Pour l'Inde, la BAD a revu en forte baisse ses projections, à 4,7% cette année et 5,7% en 2014 contre respectivement 5,8% en 2013 et 6,5% prévus en juillet.

Elle a également significativement réduit ses prévisions pour l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande mais a relevé d'un point celle des Philippines pour cette année, à 7%, ce qui en fera le pays à plus forte croissance de la zone avec la Chine.

Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...