Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'Unedic se montre plus optimiste sur le chômage cette année

Marché : L'Unedic se montre plus optimiste sur le chômage cette année

tradingsat

PARIS (Reuters) - L'Unedic a annoncé mardi prévoir 124.000 demandeurs d'emploi en moins cette année en catégorie A (sans activité) alors qu'elle tablait sur une baisse de 25.000 seulement lors de ses prévisions du mois de février.

Le gestionnaire de l'assurance chômage prévoit en revanche 79.000 demandeurs d'emploi supplémentaires l'an prochain en catégorie A, alors qu'il prévoyait en février un recul de 26.000.

Cette révision pour 2017 s'explique principalement par l'abaissement de 1,5% à 1,2% de la prévision de croissance économique du consensus d'économistes utilisé par l'Unedic, ont précisé ses dirigeants devant la presse, en soulignant l'impact négatif du Brexit sur les anticipations.

La prévision d'évolution du nombre de demandeurs d'emploi ne tient pas compte des politiques de l'emploi qui seront décidées pour 2017, année d'élections présidentielle et législatives.

En ajoutant les catégories B et C, le nombre de demandeurs d'emploi reculerait de 106.000 cette année (+26.000 prévu en février) et augmenterait de 130.000 en 2017 (+10.000 prévu en février).

Les prévisions de nombre de demandeurs d'emploi portent uniquement sur la France métropolitaine.

Le taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail) reculerait à 9,4% fin 2016 en France métropolitaine, après 9,9% fin 2015, avant de remonter légèrement à 9,5% fin 2017 et fin 2018 puis à 9,6% fin 2019.

Ces prévisions s'appuient sur un scénario de croissance économique de 1,4% en France cette année, puis 1,2% en 2017, 1,5% en 2018 et 1,4% en 2019. Le gouvernement prévoit quant à lui une croissance de 1,5% en 2016 comme en 2017.

Avec ces révisions, l'Unedic prévoit un déficit de 4,3 milliards d'euros en 2016 (4,2 milliards prévu en février), après 4,4 milliards en 2015. En 2017, le déficit atteindrait 3,8 milliards d'euros (3,6 milliards prévu en février), puis 4,0 milliards en 2018 et 3,6 milliards en 2019.

La dette de l'assurance chômage atteindrait 30,0 milliards en 2016, puis 33,8 milliards en 2017, contre 25,7 milliards en 2015. En 2018, la dette atteindrait 37,8 milliards d'euros et, en 2019, 41,4 milliards.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...