Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'Opep relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

Marché : L'Opep relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

Marché : L'Opep relève sa prévision de demande mondiale de pétroleMarché : L'Opep relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

LONDRES (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a relevé mardi sa prévision de demande mondiale pour ses livraisons, grâce à une prévision de production légèrement abaissée pour les producteurs non Opep.

Dans son rapport mensuel, l'Opep a révisé en hausse de 50.000 barils par jour (bpj) le niveau attendu de la demande pour son brut cette année.

"Malgré un début d'année poussif dans certains pays, la croissance économique mondiale pourrait se renforcer encore à mesure que l'année progresse, entraînant une amélioration de la demande de pétrole brut en 2015", lit-on dans le rapport.

La chute de près de moitié des cours du brut par rapport à leurs plus hauts à 115 dollars le baril en juin 2014 a aussi stimulé la demande, selon l'Opep.

Le cartel a accentué le mouvement de baisse des cours en décidant en novembre de ne pas réduire sa production, optant ainsi pour une stratégie de défense de ses parts de marché plutôt qu'une politique de soutien des prix. Ce faisant, les principaux pays de l'Opep, Arabie saoudite en tête, entendent affaiblir les producteurs comme les Etats-Unis ou la Russie dont les coûts d'extraction sont plus élevés et qui avaient tiré profit de la politique antérieure de l'Opep visant à maintenir les prix autour de 100 dollars le baril.

Loin de baisser, la production de l'Opep a encore augmenté de 18.000 bpj en avril à 30,84 millions de bpj, après une hausse massive de 850.000 bpj en mars, précise le rapport sur la foi de sources secondaires.

L'Arabie saoudite en particulier a porté sa production à 10,308 millions de bpj, un record.

Si l'Opep continue de pomper à ce rythme, l'offre excédentaire devrait atteindre 1,52 million de barils par jour sur l'ensemble de l'année, soit le niveau d'avril.

Signe que la stratégie de l'Opep commence à porter ses fruits, l'organisation a réduit sa prévision pour la croissance de la production américaine de brut à 700.000 bpj cette année, soit une révision en baisse de 40.000.

L'EIA, l'agence gouvernementale américaine, a également abaissé mardi ses prévisions de croissance de la production de pétrole aux Etats-Unis, n'attendant plus qu'une hausse de 530.000 bpj cette année.

(Alex Lawler, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...