Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'inflation chinoise complique la tâche des autorités

Marché : L'inflation chinoise complique la tâche des autorités

Marché : Hausse de l'inflation en Chine en avrilMarché : Hausse de l'inflation en Chine en avril

PÉKIN (Reuters) - Les prix à la consommation ont augmenté en avril en Chine à un rythme supérieur aux attentes, tandis que les prix à la production ont baissé pour le 14e mois de suite, ce qui réduit encore la marge de manoeuvre dont dispose la banque centrale pour soutenir l'économie sans favoriser l'inflation.

L'inflation, dont les derniers chiffres ont été publiés jeudi par l'Office national des statistiques, a atteint 2,4% en rythme annuel le mois dernier, en particulier à cause d'une hausse de 4% du coût des produits alimentaires. Les économistes interrogés par Reuters n'attendaient qu'une inflation de 2,3%,

Dans ce contexte, tout assouplissement supplémentaire de la politique monétaire de la Banque populaire de Chine reviendrait à prendre le risque de favoriser la formation d'une bulle immobilière. A l'inverse, un durcissement pourrait peser sur la croissance économique, déjà revenue à 7,7% en rythme annuel au premier trimestre, contre 7,9% sur les trois derniers mois de 2012.

La banque centrale chinoise a vendu jeudi dix milliards de yuans (1,24 milliard d'euros) de bons à trois mois, pour la première fois depuis 2011, ce qui suggère que les autorités préfèrent recourir à d'autres outils que les taux d'intérêt ou les réserves obligatoires imposées aux banques.

"Nous ne pouvons pas trop compter sur la banque centrale pour soutenir l'économie", juge Xu Hongcai, économiste au China Center for International Economic, un centre de réflexions gouvernemental basé à Pékin.

Selon lui, il revient plutôt au gouvernement de Pékin d'assumer des mesures de relance, en multipliant les investissements dans les infrastructures et en baissant les prélèvements obligatoires.

Contrairement aux prix à la consommation, les prix à la production subissent un recul persistant et ont affiché en avril une baisse de 2,6% sur un an alors que les prévisions tablaient sur un recul de 2,3%.

La faiblesse de la demande met les usines chinoises en situation de surcapacité, ce qui exerce une pression à la baisse sur leur prix et réduit en conséquence leurs bénéfices.

Baoshan Iron & Steel (Baosteel), le plus important sidérurgiste chinois côté en Bourse, a ainsi annoncé jeudi qu'il allait réduire les prix de ses principaux produits à base d'acier pour les commandes du mois de juin, leur première baisse en neuf mois.

"La priorité actuelle, c'est une réforme de l'industrie qui s'attaque au problème des surcapacités", juge Dongming Xie, économiste spécialiste de la Chine chez OCBC Bank. "En conséquence, l'accent va passer du niveau macroéconomique au niveau microéconomique. Nous n'attendons pas de modification de la politique monétaire cette année."

Kevin Yao et Xiaoyi Shao; Nicolas Delame et Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...