Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'inflation britannique à son plus haut depuis un an en janvier

Marché : L'inflation britannique à son plus haut depuis un an en janvier

Marché : L'inflation britannique à son plus haut depuis un an en janvierMarché : L'inflation britannique à son plus haut depuis un an en janvier

LONDRES (Reuters) - Le taux d'inflation britannique s'est établi à son plus haut niveau depuis un an en janvier, laissant entrevoir des signes modestes d'une remontée des prix à la consommation après une année 2015 marquée par des plus bas records, montrent des données officielles publiées mardi.

Les prix à la consommation ont diminué en janvier de 0,8% sur un mois, reflétant les promotions d'après les fêtes et une baisse des tarifs aériens. Mais sur un an, ils ont progressé de 0,3%, soit le rythme annuel le plus élevé depuis janvier 2015, selon l'Office national de la statistique (ONS), et conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

En 2015, le taux d'inflation s'était établi à zéro en moyenne, du jamais vu depuis le début des statistiques en 1950.

La Banque d'Angleterre (BoE) a dit début février s'attendre à une inflation inférieure à 1% pour 2016, un taux très éloigné de son objectif de 2%, qu'elle estime néanmoins pouvoir atteindre à un horizon de deux ans.

La remontée de l'inflation en janvier est due à une moindre baisse du prix des denrées alimentaires et de l'énergie par rapport à l'année précédente, et à une légère progression de ceux de l'habillement, a précisé l'ONS.

Le pétrole de la Mer du Nord est tombé à un bas record de 27,10 dollars (24,25 euros) le mois dernier, en baisse de près de moitié en 12 mois. Mais le prix des carburants et lubrifiants n'a baissé que de 7,3% par rapport à janvier 2015, son recul le plus faible depuis novembre 2014.

L'inflation dite de base, qui exclut les prix de l'énergie, des aliments, de l'alcool et du tabac, a diminué plus que prévu, de 1,2%, en raison d'une forte baisse des billes d'avion.

Les prix producteurs ont reculé de 1,0%, contre un recul de 0,9% prévu par les économistes.

L'ONS a par ailleurs fait état pour décembre d'une hausse de 6,7% des prix immobiliers en rythme annuel, après +7,7% en novembre.

(Service économique)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...