Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'industrie en Allemagne va sans doute brider la croissance

Marché : L'industrie en Allemagne va sans doute brider la croissance

Marché : Recul de la production industrielle en Allemagne en juilletMarché : Recul de la production industrielle en Allemagne en juillet

BERLIN (Reuters) - La production industrielle de l'Allemagne a subi en juillet sa contraction la plus vive depuis 23 mois et cette statistique publiée mercredi, au lendemain d'une hausse étonnamment modeste des commandes à l'industrie, entretient la crainte d'un ralentissement de la première économie européenne.

Ce ralentissement s'expliquerait par une baisse de la demande de certains pays tels que la Chine et par les retombées de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE), autant d'éléments grevant les exportations allemandes.

"Les entreprises industrielles restent en mode d'attente en raison de la mollesse des marchés à l'exportation mondiaux", constate le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Il est impossible d'expliquer la stagnation de la production industrielle par un facteur unique, dit Carsten Brzeski, économiste d'ING.

"La tendance s'est amorcée bien avant le référendum britannique (du 23 juin-NDLR) mais il est évident que le vote en faveur du Brexit a dû être l'un des principaux éléments explicatifs de la forte baisse de juillet", a-t-il expliqué.

"D'une manière générale, l'industrie allemande semble pâtir d'une activité ralentie en Chine, d'autres pays de la zone euro à la peine et d'un mouvement général d'éloignement au profit des services".

La production industrielle a baissé de 1,5% en juillet d'un mois sur l'autre, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,2%.

Une hausse de 1,8% de la production du bâtiment et un bond de 2,6% de la production d'énergie ont été insuffisants pour combler le recul de 2,3% de la production manufacturière.

"Globalement, voilà qui prouve une fois de plus que le secteur manufacturier n'est plus porteur de croissance dans un monde de plus en plus dominé par les services", commente Holger Sandte, analyste de Nordea Bank.

(Joseph Nasr, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité Marc Joanny)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...