Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'IFO et les banques italiennes pèsent

Marché : L'IFO et les banques italiennes pèsent

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les principales places européennes accusent le coup après une nouvelle statistique décevante outre-Rhin, laquelle tend à compenser les bons résultats d'ensemble obtenus par les banques du Vieux Continent aux 'stress tests' pratiqués par la BCE.

Peu après 11h00, le Footsie 100, le Dax et le CAC 40 se replient de respectivement 0,4, 0,6 et 0,7%. Si à Amsterdam et Zürich l'AEX et le SMI limite les dégâts (-0,1%), l'Ibex 35 (Madrid) abandonne quant à lui 1,1%. Enfin, le Footsie MIB (Milan) sous-performe nettement ses pairs européens avec une perte de près de 2%. Et pour cause : le secteur bancaire italien est sous pression avec pas moins de neuf établissements qui n'ont pas satisfait aux exigences de la BCE.

Pour autant, seules 25 banques sur les 130 expertisées ont failli. De fait, 'cette publication devrait participer à apaiser le climat ambiant sur les marchés', pour le moins volatiles ces dernières semaines, 'et rassurer les investisseurs sur la santé' du secteur, estime-t-on chez Saxo Banque.

Le biais est néanmoins négatif après la publication à 10h00 d'un indice Ifo en recul pour le sixième mois de rang. Les inquiétudes quant à la santé de l'économie allemande, la plus importante de la zone euro, demeurent vives alors que ledit indice, qui mesure le sentiment des entreprises d'outre-Rhin à partir d'un échantillon d'environ 7.000 sociétés, est tombé à 103,2 points, son plus bas niveau depuis près de deux ans. Les économistes étaient qui plus est moins pessimistes, tablant en moyenne sur une baisse moins prononcée à 104,3 points.

Pour clore le chapitre macroéconomique, la Fed se réunira cette semaine et devrait selon toute probabilité acter la fin de son programme d'assouplissement quantitatif 'QE 3'. En attendant, les marchés prendront connaissance tout à l'heure des promesses de ventes de logements en septembre.

Sur le front des valeurs, Banca MPS s'effondre de 17,6% à Milan après avoir failli aux tests précités. La fragilité globale des établissements transalpins joue sur les cours de BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale.

Bien qu'ayant a contrario réussi ces tests, les trois groupes français reculent en effet de respectivement 1,3, 2,1 et 2,3%, soit trois des plus fortes baisses du CAC 40.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...